Français
Gamereactor
tests
Age of Empires II: Definitive Edition

Age of Empires II: Definitive Edition - Les Seigneurs de l'Ouest

Une extension digne du déjà excellent jeu de base ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Comme nous l'avons déjà écrit dans notre test de Age of Empires II : Definitive Edition, les graphismes en 4K ultra HD, la bande-son remasterisée et les nouveaux contenus font de ce jeu un remake déjà très solide, surtout si vous êtes fan du jeu originel. Les Seigneurs de l'Ouest ajoute deux civilisations aux 35 existants déjà : les Bourguignons et les Siciliens. En plus des deux civilisations sont ajoutées trois campagnes. Cela fait quelques semaines que je joue et laissez moi vous dire que le contenu est abondant et de qualité.

Premièrement, Age of Empires arrive à vous faire apprendre un peu d'Histoire à travers ces campagnes. Par exemple, la campagne britannique vos plonge dans l'époque d'Edouard Ier et de ses combats, qu'ils soient contre les Scots ou contre les Mamelouks. Et cette fois-ci, les Bourguignons et les Siciliens permettent d'aborder des parties de l'histoire dont on entend bien moins parler.

"Les Hautevilles", la campagne sicilienne raconte l'histoire des aventuriers Normands et de l'empire qu'ils se sont forgés en Italie du Sud et en Sicile, leur participation aux Croisades des années 1100 mis à part. En contraste avec ces dernières, vous construirez une coalition de Normands, Grecs, Musulmans et Latins. De leurs côtés, les Bourguignons, dans leur campagne "Les Grands Ducs de l'Ouest" met un coup de projecteur sur la Guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre, d'autant plus que au début de la campagne, la France était plus occupée à se battre contre elle-même que contre les envahisseurs britanniques.

En plus d'une trame scénaristique pour les amateurs d'histoire, les campagnes ont leurs propres mécaniques de gameplay. Par exemple, dans la campagne sicilienne, vous devrez affronter les Byzantins qui ont la particularité de régénérer leurs points de vie extrêmement vite, ce qui les rend invincibles au début. Vous devrez abattre leurs bâtiments et jouer au chat et à la souris avec eux plutôt que les affronter face à face. Concernant les Bourguignons, il est possible d'enrôler des anglais mais, n'ayant pas répondu à leur offre à temps, ces derniers ont préféré rejoindre les troupes ennemies. C'est un total d'une quinzaine d'heures du genre qui vous attendent.

Age of Empires II: Definitive Edition

En multijoueur, ces civilisations s'ajoutent au nombre déjà très élevé de civilisations à maitriser. Les Bourguignons semblent être plus forts pendant les parties durant plus longtemps. Ils ont rapidement accès à des améliorations économiques et à deux unités spéciales. Les cavaliers de Coustillier ont une attaque de choc unique lorsqu'ils chargent qui leur permet de tuer une unité plus faible en un seul coup. Elle a cependant besoin de se recharger. Ils ont également une technologie qui transforme les villageois en Milice Flamande, une unité d'infanterie plutôt forte.

Même si toutes ces unités et technologies sont puissantes individuellement, elles restent majoritairement situationelles et leur efficacité repose sur le joueur. Lorsque vous recherchez la technologie pour la Milice Flamande, vous n'avez qu'une seule chance, si vous échouez, vous serez à cours de ressources et il faudra également recommencer à gérer des villageois.

Il en va de même pour les Siciliens. Ils ont un bâtiment unique, le Donjon, un petit château datant de l'âge féodal. Il permet de recruter des "Serjeants", l'unité exclusive à la Sicile qui peuvent eux aussi construire des Donjons. Cela se rapproche pas mal des unités Nordiques de Age of Mythology qui peuvent aussi construire des bâtiments. L'interface référence parfois ces donjons en Krepost (les château Bulgares), ce qui laisse croire que ce dernier a servi de template pendant le développement.

Les Siciliens ont plutôt l'air d'être puissant au début des parties, avec une possibilité de tout miser sur un Donjon dès le début pour recruter des unités. Je suis loin d'être un joueur pro mais c'est là mon analyse. Quoiqu'il en soit ces nouvelles mécaniques sauront relever un peu la diversité de la méta en multijoueur.

Peu de temps avec la sortie de l'expansion, des inquiétudes subsistaient quant à l'équilibrage des nouvelles civilisations. Aujourd'hui, un mois après sa sortie, les Coustilliers ont vu leurs attaque de choc nerfée et la puissance des technologies a aussi été revue à la baisse. La technologie "Première Croisade" des Siciliens fait apparaitre moins de Serjeants normands par exemple.

Globalement, Les Seigneurs de l'Ouest est une excellente expansion. 10€ est un prix honnête pour une quinzaine d'heures de jeu en solo même si il peut sembler élevé lorsque le jeu complet n'en coute que 20. De plus, le mode multijoueur est toujours aussi bon grâce à une diversité encore appuyée par les nouvelles civilisations. Même si Age of Empires IV n'est plus très loin, j'espère que Age of Empires II : Definitive Edition continuera de recevoir du contenu. Ne serait-ce que parce que l'histoire nous a appris qu'un nouveau AoE n'est pas forcément un AoE meilleur.

Age of Empires II: Definitive EditionAge of Empires II: Definitive Edition
Age of Empires II: Definitive Edition

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
09 Gamereactor France
9 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.