Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
critiques de film

Aladdin (2019)

Disney continue de ressortir ses classiques en film, en attendant le Roi Lion cet été...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
Aladdin

Disney redonne vie à plusieurs de ses classiques par le biais de remakes. Après la Belle et la Bête et avant le Roi Lion, nous avons ainsi droit au film Aladdin, dont le casting interpelle étant donné donné la localisation supposée de l'histoire...

C'est plutôt étrange de voir le nom de Guy Ritchie comme étant le réalisateur d'Aladdin, mais ce n'est pas une critique pour autant. Il s'agit toujours d'une histoire de famille et d'amitié, vous y retrouverez tous les petits détails, ou presque, de votre dessin-animé de l'époque. Les scènes de comédie musicale sont toujours présentes -y compris le solo de Jasmine, qui est l'un des points importants du film- et la distribution est tout aussi variée et divertissante qu'elle l'était en 1992. Mena Massoud fait un bon Aladdin au final (c'est toujours mieux que Kev Adams !), quant à Naomi Scott, elle incarne avec réussite une Jasmine forte et courageuse.

C'est la présence de Will Smith qui a été le plus raillée. Et à juste cause : l'arrogance qu'il apporte au Génie vole la vedette aux personnages supposés principaux, et absolument pas à bon escient ! On était au final plutôt heureux de ne pas le voir de plusieurs scènes, c'est dire...

Aladdin

Puis nous avons Marwan Kenzari dans le rôle de Jafar, l'autre point faible du film. Alors que le Jafar original est sinistre et aussi menaçant que le serpent qui orne son bâton, la prestation de Marwan Kenzari est terne et sans relief. Il ressemble plus à un enfant qui jette ses jouets hors de la poussette parce qu'il ne peut pas être sultan, qu'à un Jafar diabolique planifiant dans l'ombre la chute de ses ennemis (comme dans l'original). A tel point que Iago apparaît plus menaçant que lui, son croassement réaliste faisant effet !

On pouvait s'y attendre, c'est un vrai spectacle visuel que nous offre Disney. Entre l'arrivée du prince Ali ou les tours de magie du Génie, on en a pour notre rétine. Le tapis volant est bien représenté mais il arrive parfois que certains moments ne semblent pas cohérents. Mais ce n'est pas vraiment étonnant vu le type de production...

L'essentiel reste que ce portage loin d'être indispensable ne ternisse pas la réputation d'Aladdin. Le film se distingue même par de nouvelles chansons bienvenues. On se dit que ce film est plus appréciable si vous n'avez pas connu l'original, ce qui est forcément le cas de beaucoup d'enfants aujourd'hui...

HQ
AladdinAladdinAladdin
06 Gamereactor France
6 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

0
Aladdin (2019)

Aladdin (2019)

CRITIQUE DE FILM. Written by Sam Bishop

Disney continue de ressortir ses classiques en film, en attendant le Roi Lion cet été...



Chargez le contenu suivant