Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
critiques de film

Alien Covenant

Retour aux sources pour Ridley Scott...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
Alien Covenant

Le film Prometheus a reçu un accueil très mitigé de la part du grand public, mais a également déçu les fans de l'univers Alien. A l'annonce de l'arrivée dans nos salles obscures d'un nouvel épisode, nous nous demandions si Ridley Scott arriverait à nous livrer un film digne de la saga ou si nous allions de nouveau être amèrement déçus. Nous allions jusqu'à nous interroger sur l'intérêt de lever le voile sur les événements qui précèdent le récit d'Alien, car il vaut parfois mieux laisser certaines questions sans réponses...

La première moitié du film nous a donné de l'espoir et nous nous en sommes voulu d'avoir douté à ce point de Ridley Scott, un réalisateur que l'on ne présente plus. Mais on allait malheureusement très vite déchanter...

L'histoire nous plonge à bord du Covenant, un vaisseau transportant des colons et des embryons humains avec pour mission de trouver une nouvelle planète et de s'y installer. Mais l'équipage est réveillé de son sommeil cryogénique au milieu du voyage. Alors qu'ils s'activent pour réparer le vaisseau, les membres d'équipage interceptent un signal mystérieux provenant d'une planète assez proche de leur position. Après quelques recherches, ils découvrent que la planète est abandonnée, qu'elle semble luxuriante et qu'elle a des caractéristiques similaires à la Terre. Ils décident d'aller l'explorer afin de comprendre les origines du signal qu'ils ont intercepté. Il faut d'ailleurs préciser que les membres de l'équipage ne sont pas des soldats surentraînes mais des civils.

Le début du film nous rappelle le film Alien original. On nous présente les personnages dont nous allons suivre les aventures tout au long du film, notamment le personnage charismatique de Daniels (interprété par Katherine Waterston). Et même si le film semble vouloir créer un lien entre Daniels, Walter (joué par Michael Fassbender) et le public, cela ne prend pas, surtout dans la seconde moitié du film, car il est difficile de s'identifier à l'un ou l'autre des personnages.

Alien CovenantAlien Covenant

Il existe un autre aspect qui déstabilise le Alien Covenant, c'est son côté un peu hybride à mi-chemin entre Blade Runner et Alien. Mais le film manque clairement de puissance et on ne retrouve pas l'ambiance de ces deux grands films. Divisé en deux parties (le point de partage étant dans ce que nous appellerons la «scène de la flute»), Alien Covenant tente d'explorer des thèmes chers à Ridley Scott, notamment le désir qu'éprouvent les hommes à dépasser leurs frontières et leurs possibilités. En effet, le fantasme de se prendre pour Dieu et de créer une nouvelle vie est l'un des principaux thèmes que l'on retrouve à la fois dans Prometheus et Alien Covenant, mais ici, il est traité avec une telle banalité et un manque de profondeur que cela en deviendrait presque comique.

En revanche nous devons saluer la beauté des décors du film. La planète abandonnée qui s'offre à nous et à l'équipage du Covenant est majestueuse, à la fois frappante et intrigante. On savourera les nombreux détails et le travail de finition et de précision chaque image mais cela ne suffit pas pour faire un bon film, notamment lorsque le reste des scènes n'est pas au même niveau.

Alien CovenantAlien Covenant

Avec Prometheus, il était déjà assez évident que Ridley Scott n'avait plus vraiment envie d'explorer le genre horreur/science-fiction, choisissant plutôt se concentrer sur l'action, mais apparemment cette voix ne s'avère pas aussi incisive ou intéressante que ce que nous avions espéré. Cela se confirme avec l'apparition des Xénomorphes que l'on doit au plasticien H.R. Giger et que nous avons déjà vus dans les opus précédents. Ces bêtes monstrueuses n'ont plus le même impact émotionnel, plus la même présence horrible, ce qui nous éloigne encore un peu plus du sentiment d'angoisse des premiers films.

Même si le film est clairement plus réussi que Prometheus, Alien Covenant ne peut pas se mesurer au film original. Ridley Scott avait entre ses mains un décor prometteur qui aurait pu lui permettre de créer un nouveau chef-d'œuvre, mais c'est raté et à la place il nous propose un film chaotique et brouillon qui n'arrive pas à s'appuyer sur ce qui fait la force de ce genre de films et de cette franchise. C'est vraiment dommage, car il est évident que Ridley Scott a toujours des idées qui mériteraient d'être explorées, mais ici elles se perdent complètement dans la seconde moitié du film et sont remplacées par des scènes parfois ridicules. Alien Covenant a-t-il donc le moindre intérêt ? Peut-être, celui de nous donner une idée de la direction que pourrait prendre le prochain Alien ou de nous demander si finalement il serait judicieux d'en faire un autre, tout simplement...

HQ
05 Gamereactor France
5 / 10
+
Katherine Waterston et Michael Fassbender, le rythme du film...
-
Difficile néanmoins de s'attacher aux personnages, la seconde moitié est bâclée...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant