Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Ancestors: The Humankind Odyssey

Ancestors: The Humankind Odyssey

On vous donne un premier avis sur le jeu d'aventure prévu avant la fin de l'année.

  • Paul BlanchardPaul Blanchard
Ancestors: The Humankind Odyssey

Patrice Désilets, ça ne vous dit rien ? Pourtant il s'agit de l'homme à l'origine d'une des sagas de jeux vidéo les plus connues de ces dix dernières années. En effet, nous parlons du directeur créatif de Assassin's Creed I et II mais aussi de Prince of Persia : Les Sables du Temps, rien que ça. Après avoir quitté Ubisoft et échappé à la faillite de THQ, le père d'Altaïr et d'Ezio a décidé de fonder son propre studio, Panache Digital Games. Nous avons été invités à Paris pour faire main basse sur son grand projet : Ancestors : The Human Kind Odyssey.

Le titre est un jeu de survie et d'aventure avec comme postulat de départ : survivre comme nos ancêtres survivaient il y a 10 millions d'années. Vous incarnez un singe, ou plutôt un clan de quelques individus et votre but est d'évoluer, dans tous les sens du terme. Ce qui signifie que vous devez recommencer l'épopée humaine à zéro.

Tout commence par une cinématique dans laquelle l'un des membres de votre petit groupe se balade avec un bébé singe sur le dos dans la jungle lorsqu'il se fait happer par un très grand prédateur ailé. L'oiseau amène le duo dans son nid et frappe violemment l'adulte sur le crâne, le bébé, lui, tombe de l'arbre. Une fois à terre, vous pouvez jouer un très jeune singe apeuré et désorienté. En effet, la peur est un facteur crucial dans le gameplay d'Ancestors, mais nous y reviendrons un peu plus tard. En appuyant sur un bouton, vous activez votre "intelligence" qui vous permet de repérer les éléments qui font votre monde : branches, cailloux, fleurs médicinales, points d'eau, vraiment tout. Vous repérez un point pour vous cacher et vous y rendez pour vous mettre à l'abri. Ici, le jeu transitionne et nous donne le contrôle d'un autre membre du groupe, cette fois adulte, qui entend les cris désespérés du petit que vous venez de quitter. A l'aide d'un autre bouton de la manette, vous activez vos "sens", qui vous permettent de repérer le bébé et de le récupérer.

Ancestors: The Humankind Odyssey

L'étape suivante consiste à retrouver le nid dans lequel votre congénère s'est fait assassiné. C'est aussi l'occasion pour le jeu de vous montrer les mécaniques de voyages de branche en branche. Car oui, incarnant un singe, la verticalité joue un rôle très important dans Ancestors. Votre personnage peut s'agripper à la plupart des surfaces, arbres ou rochers et se balancer de branche en branche. Sans égaler la fluidité de jeux comme le Spiderman d'Insomniac, les déplacements restent agréables et instinctifs. Une fois dans le nid, vous constater que votre collègue est décédé et partez en informer le reste du clan.

Et ensuite...à vous de jouer. Aucune ligne conductrice, aucun objectif précis si ce n'est de survivre et d'évoluer. "Évoluer en tant qu'espèce mais aussi en tant que joueur dans Ancestors" nous explique le créateur du jeu. Pour cela il y a beaucoup de choses à faire et à découvrir. Par exemple, il faut vous familiariser avec votre environnement. Au début de la partie, si vous sondez la petite zone de jungle dans laquelle vous êtes-vous verrez beaucoup de points d'interrogations. Il faut alors se rendre sur place et examiner ces éléments pour les comprendre et ensuite les tester. Est-ce que cette fleur est comestible ? Non ? Au moins maintenant je le sais. Est-ce que je peux me servir de cette pierre comme projectile ? Tiens, ce serait pas un point pour attraper des poissons ? Et ainsi de suite. La connaissance de l'environnement est un point crucial pour progresser et évoluer.

Ancestors: The Humankind Odyssey

En explorant, vous débloquez de nouvelles "connexions" dans votre cerveau, ces "connexions" se rapprochent de capacités à débloquer via un arbre de compétence. Très vite, vous apprendrez à tenir un objet avec l'autre main, vous permettant de l'altérer : enlever les bouts de bois d'une branche pour en faire un bâton ou désosser une noix de coco. Plus vous apprenez et explorez, plus vous débloquez de compétences qui vous rendent apte à mieux explorer et comprendre votre environnement. Cela s'applique aussi au développement des sens et de l'intelligence puisque plus vous utilisez ces facultés, plus vous pourrez les améliorer pour les rendre plus utiles.

Nous vous parlions plus tôt de la gestion de la peur dans le jeu. Après nous être trop éloigné du centre de vie ou restent les autres singes, nous sommes entrés dans ce qui s'appelle une zone de peur. Une partie de la carte complètement inconnue et donc effrayante. La clé pour conquérir ces nouveaux territoires est d'analyser et reconnaître les éléments qui le composent en utilisant une fois de plus vos sens et votre intelligence. Ancestors propose également une fonctionnalité intéressante puisqu'il vous faut gérer votre niveau de dopamine. Affiché en bas à droite de l'écran, le niveau de dopamine correspond à votre état. La plupart du temps vous êtes calme et la dopamine est normale. Mais si vous rencontrez un animal hostile (dans notre cas un boa), alors votre singe sera vigilant voire inquiet et la dopamine chutera. Vous vous demandez surement ce qu'il se passe lorsque l'on dépasse le seuil critique. Heureusement, nous avons réussi à nous faire attaquer par un tigre à dent de sabre dans une zone de peur pour répondre à cette question. Si votre dopamine chute trop, votre singe est frappé d'hystérie et devient alors incontrôlable, ce qui vous fait réapparaitre au camp avec vos congénères.

Mais rien ne vous oblige non plus à partir à la conquête de la jungle toute voile dehors. Vous pouvez aussi décider de rester avec les autres singes pour développer vos compétences de communication en interagissant avec eux ou en allant chercher d'autres singes disséminés sur la carte et en les convainquant de se joindre à vous. La réussite reposera sur un savant mélange d'exploration et de communication avec les membres du clan.

Ancestors: The Humankind OdysseyAncestors: The Humankind Odyssey

Lors d'un court entretien, Patrice Désilets nous a expliqué que Ancestors se voulait être "un triple I ", l'équivalent d'un triple A mais en jeu indépendant. "On ne fait pas dans le pixel-art, le monde est beau, on interagit avec tous les éléments et puis vous n'avez vu que le début. On parle d'une carte qui représente le continent africain, c'est pas une petite map." Même sur la durée de vie, le directeur créatif nous a expliqué que son titre pouvait aller jusqu'à "devenir un hobby".

"Tuer un léopard dans la savane au clair de lune avec des cascades en fond ou être poursuivi par des hyènes, ce sont des moments uniques."

D'après son créateur, Ancestors n'est pas un jeu qui se joue comme la plupart des titres de nos jours "si tu pars tout seul à faire le héros, ça peut marcher, moi j'y arrive, mais...". Il nous a expliqué qu'il fallait jouer au jeu intelligemment. "On a fait un test une fois et un jour quelqu'un m'a dit 'je me suis complètement perdu, mais j'ai senti que c'était un peu de ma faute'."

Au terme de ces quelques heures de jeu, Ancestors nous semble être un projet intéressant qui certes déboussolera peut être les joueurs pendant les premières heures comme ça été notre cas mais sur le long terme peut se révéler une expérience unique si le joueur prend son temps. Par ailleurs, bien que le jeu soit encore en développement à l'heure actuelle, Patrice Désilets nous a garanti que le jeu sortirait cette année sur PC, Xbox One et PS4 au prix de 39,99 euros.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce