Gamereactor follow Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
articlesler
Shadow of the Tomb Raider

Tomb Raider, retour sur l'évolution de Lara Croft

L'héroïne a bien changé depuis son arrivée sur PlayStation en 1996, notamment depuis le reboot de 2013...

Facebook
TwitterRedditGoogle-Plus
Shadow of the Tomb Raider

Eidos Montreal a tout juste révélé les premières informations concernant le prochain Shadow of the Tomb raider. La trilogie relatant les origines de Lara Croft a débutée en 2013 avec Crystal Dynamics en redéfinissant l'héroïne. Cela s'est fait en nous montrant de quelle façon elle était devenue l'archéologue guerrière que nous connaissons. La route a été longue pour en arriver là en revanche. La Lara que nous avons découverte durant les deux derniers jeux (incluant Rise of the Tomb Raider) est bien différente de celle qui a débuté il y a trois générations de consoles de cela.

En 1996 débarquait le premier opus de la franchise Tomb Raider développé par Core Design sur PC, PlayStation et Sega Saturn. Nous découvrions un jeu aux nombreux puzzles, permettant de partir à l'aventure dans des tombeaux et aux commandes intuitives, ainsi que la poitrine pointue dont nous nous rappelons tous. Ce jeu qui a permis d'introduire la célèbre héroïne est une véritable référence dans le milieu, bien qu'il n'ait pas vraiment passé le cap du temps si vous y rejouez aujourd'hui.

L'action est ici bâtie autour de la formule classique à la Indiana Jones, vous aventurant dans des lieux exotiques, tirant sur les ennemis qui protègent leur butin etc... Ce jeu était rythmé par ses mécaniques, tirer et piller, et non par son histoire ou ses personnages. Les développeurs proposaient aux joueurs de résoudre des puzzles tout en traversant les divers lieux. Le jeu parvenait à mélanger ces phases à de vraies séquences d'action où Lara devait affronter des créatures préhistoriques notamment.

La formule s'est ainsi répétée dans les suites II et III ainsi que dans La Révélation Finale, Sur les Traces de Lara Croft ou encore sur le titre de la Game Boy Color, La Malédiction de l'Epée. Les joueurs appréciaient l'approche de l'action autour d'un personnage féminin fort possédant des capacités quasiment surnaturelles. Certaines variantes se sont faites dans certains de ces jeux, Sur les Traces de Lara Croft par exemple, regroupaient plusieurs histoires comme une sorte d'anthologie.

Ceci a continué en 2001 avec le film Lara Croft : Tomb Raider, perpétuant l'image de Lara en tant que Sex-Symbol grâce à l'actrice Angelina Jolie. Celle-ci portant en effet le même haut moulant et le short que son alter ego virtuel. Le film et sa suite reposaient sur l'action pure et dure, puisqu'un trailer suffisait à vous donner assez d'action pour une vie entière. Bien sur, il y eu aussi les combinaisons comme dans Sur les Traces de Lara Croft. Mais en fin de compte, piller les tombes étaient plus attirant en étant accompagné de la plus attirante des pilleuses.

Shadow of the Tomb Raider

Malgré la transition vers la PS2 avec L'Ange des Ténèbres ainsi qu'un accent mis sur des environnements plus modernes en dehors des anciens tombeaux, la structure ne changeait pas vraiment. Ceci explique peut-être en partie la pause de trois ans après la dernière sortie en 2003. Malgré cela, son retour en 2006 avec Legend et Anniversary n'a pas apporté de grands changements. Nous sommes en effet toujours face à la même Lara, en dehors du fait qu'esthétiquement des progrès ont été réalisés ainsi qu'une augmentation du nombre d'affrontements.

Passer de Core Design à Crystal Dynamics ne fût pas de tout repos non plus. « Ils l'ont juste pris et se sont enfuis » déclare l'ancien programmeur de Core, Gavin Rummery, dans une récente interview. « Cela ressemblait à un vol, sincèrement. On avait l'impression de s'être fais cambriolés ». Après L'Ange des Ténèbres, Eidos a décidé qu'un changement était nécessaire et Crystal Dynamics a donc pris les choses en mains.

Cette période a tout de même connu des innovations. En effet, Lara Croft and the Guardian of Light est sorti en 2010 et a changé l'ancienne formule de gameplay à la troisième personne pour un jeu en vue isométrique. Ces nouveautés ont continués après 2013 dans Lara Croft and the Temple of Osiris ainsi que le jeu sur mobile Lara Croft GO. En revanche, ces derniers n'étaient pas des titres de la franchise à part entière. Il s'agissait plutôt de spin-offs, un autre exemple de cela sera le jeu sur mobile Lara Croft : Relic Runner. Le dernier opus majeur des années 2000 sera donc finalement Tomb Raider : Underworld sorti en 2008.

De la même manière que pour L'Ange des Ténèbres, Underworld a lui aussi connu un problème. En effet, ce souci a poussé Eidos à annoncer que les ventes n'avaient pas été à la hauteur de leurs attentes. Il était donc temps de faire quelque chose pour redorer le blason de l'icône qu'était Lara Croft.

Shadow of the Tomb Raider

Nous ne pouvons en revanche pas parler de la nouvelle ère de Lara Croft sans évoquer Uncharted. En effet, cette nouvelle trilogie pour l'héroïne arrive clairement après Uncharted. Ceci implique un changement dans les opus qui suivent. Il ne s'agira plus seulement de chasse au trésor et de séquences de tirs mais bien d'ajouter de l'importance aux personnages afin d'améliorer l'expérience de jeu. Avec cela viennent évidemment plus de cinématiques, de développement des personnages et de compréhension des événements qui se déroulent.

Shadow of the Tomb Raider
Shadow of the Tomb Raider
Shadow of the Tomb Raider