Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor France
tests
Dragon Quest Builders

Dragon Quest Builders

Bien plus qu'un simple clone de Minecraft.

  • Auteur: Brandon Green
Skip

Extrêmement populaire et véritable source d'inspiration,Minecraft a certes peut-être donné des idées aux développeurs de Dragon Quest Builders. Mais contrairement à certaines idées reçues, il ne s'agit pas ici d'une simple copie. Loin de là.

La principale chose qui définit Dragon Quest Builders en dehors de son côté Minecraft est son histoire. Le jeu se déroule à Alefgard, qui était le monde du Dragon Quest premier du nom. Le joueur est chargé de la reconstruction du monde d'Alefgard et de lui rendre sa gloire après que Lordragon l'ait détruit. Mais nous n'allons pas vous spoiler l'histoire car c'est l'un des principal attrait du jeu et nous savons que les fans de Dragon Quest de longue date (en particulier ceux qui ont joué au premier jeu) nous en seront reconnaissants...

Les premières heures du jeu sont effectivement un tutoriel, vous enseignant les mécanismes de base du jeu, comme ce qui est nécessaire pour construire une salle, les effets de la cuisine, l'artisanat, et comment défendre une ville. Il y a beaucoup de choses à apprendre, mais les premières heures sont là pour vous enseigner l'essentiel, même si le tutoriel vous tient un peu trop par la main.

Dragon Quest Builders
Dragon Quest BuildersDragon Quest BuildersDragon Quest BuildersDragon Quest Builders

Tout au long de l'histoire, vous visiterez un certain nombre de villes et villages qu'il vous faudra reconstruire. En s'attaquant à la « base », les gens vont commencer à arriver et devenir des résidents. Les résidents ne sont pas seulement des PNJs inutiles, ils vous donneront des quêtes à accomplir, ce qui vous aidera à reconstruire et à progresser dans l'histoire. Certains des résidents interagissent même avec les pièces, et d'autres PNJs n'hésitent pas à nous cuisiner de bons petits plats (la nourriture est rangée dans un coffre de la chambre).

Vous apprendrez à créer de nouveaux éléments simplement en ramassant des ressources et des matériaux trouvés dans ce monde. Construire chaque base devient vite addictif, et les voir grandir nous a laissé une forte sensation de Dark Cloud, pour ceux qui s'en souviennent. A mesure que vous construisez votre base, vous allez attirer l'attention du boss de cette région. Les monstres attaquent un certain nombre de fois au cours de chaque chapitre, et parfois, ils laisseront tomber un portail de téléportation. Celui-ci élargit l'espace du jeu; si vous en activer un, vous serez de fait transporté à un autre endroit où il y a de nouvelles ressources, des matériaux et d'autres ennemis. Chaque lieu est différent, ce qui permet au jeu de garder de la fraîcheur. Cela varie entre diverses prairies herbeuses, des déserts, des rivières de lave ou des étendues de glace.

Une fois que vous avez reconstruit la ville et terminé les quêtes qui vous sont données par ses résidents, vous pouvez alors prendre la place du boss de la région. Les boss sont en général assez cools Ne cherchez pas vous précipiter pour les attaquer (ce serait se montrer trop téméraire). Chaque boss exige une certaine stratégie pour gagner et ces combats sont rudes. Vous aurez à combattre le boss et à défendre la base en même temps, cependant, vous pouvez aussi choisir de simplement réparer les dégâts causés à votre base après le combat.

Même si le jeu est clairement inspiré par Minecraft, Dragon Quest Builders reste fondamentalement un RPG. Votre personnage ne monte pas de niveau, c'est la base que vous construisez qui le fait. Plus elle devient forte, plus les résidents progressent et certaines quêtes ne peuvent se faire si elle n'a pas atteint un certain niveau. Si vous voulez que votre personnage devienne plus fort il vous faut concevoir de meilleures armures et de meilleures armes, et pour améliorer votre santé, vous devez utiliser une « Graine de Vie ». Celles-ci sont parfois données par des PNJs comme récompenses et peuvent aussi parfois être obtenues après l'exploration d'un donjon.

Skip
Dragon Quest BuildersDragon Quest BuildersDragon Quest BuildersDragon Quest Builders

Il y a quatre chapitres dans le jeu et chacun d'eux est relativement long. À la fin d'un chapitre, une liste de défis apparaît dans le cadre d'une évaluation, incitant ainsi à rejouer si vous voulez atteindre les 100%. Parmi les défis qui nous sont proposées, on retrouve la construction de votre base au niveau maximum, battre un certain nombre d'ennemis particulièrement puissants ou compléter le chapitre dans un délai imparti...

En dehors de l'histoire principale, il y a un mode appelé Terra Incognita qui vous permet de construire librement. Vous devez aller chercher les ressources nécessaires pour faire les choses, mais vous n'aurez pas d'ennemis dans la zone où vous construisez, donc vous n'aurez pas à vous soucier des monstres qui pourraient attaquer et détruire votre création. En utilisant les porteurs de téléportation, vous arriverez dans un autre domaine où les monstres errent mais où il y a nettement plus de ressources. Vous pourrez passer de longues heures dans ce mode, créant de nouveaux bâtiments avant de les partager en ligne.Terra Incognita est donc un mode ingénieux et relaxant qui offre pas mal de possibilités.

La quantité de contenu de ce Dragon Quest Builders est au final assez incroyable. Nous avons passé plus d'une cinquantaine d'heures uniquement sur l'histoire principale, sans compter le mode Terra Incognita ! Et même après tout ça, il nous restait encore des défis à compléter, d'autant que la construction de bases devient très vite addictive.

Il y a quelque chose que Dragon Quest fait toujours aussi bien c'est le travail au niveau de la direction artistique. Le style graphique d'Akira Toriyama est toujours au niveau et c'est plus beau que jamais. Ce qui permet de se distinguer d'autres jeux qui optent souvent pour un style plus réaliste. La bande son est très plaisante et colle parfaitement à chaque zone explorée. L'ambiance musicale emblématique de Koichi Sugiyama fait mouche, une fois de plus...

Pourtant, le jeu n'est pas parfait. Dragon Quest Builders a en effet quelques légers défauts, au niveau des combats ou pour placer les blocs par exemple. Les mécanismes de combat n'est pas irréprochable car il manque un peu de profondeur. Pour certains ennemis vous pouvez juste courir sur eux et attaquer jusqu'à ce qu'ils soient vaincus. Certains vous obligent à courir vers eux, attaquer et repartir en courant. Cela aurait pu être tout à fait acceptable s'il y avait eu un système de lock-on, l'expérience de combat n'en aurait été que meilleure. Il n'y a pas non plus d'esquive ou de façon quelconque de parer les coups. Et puis la mise en place des blocs peut être assez laborieuse au début, même si on s'habitue à force de jouer...

Globalement Dragon Quest Builders est une très belle aventure, colorée et très amusante. Les fans comme les néophytes l'apprécieront à n'en pas douter. Bien que le jeu comporte des éléments de Minecraft, il s'agit là fondamentalement d'un vrai RPG. Ses quelques défauts ne sont pas insurmontables et sont compensés par la quantité et la qualité du contenu général. Une épopée addictive, que l'on vous recommande.

Skip
Dragon Quest BuildersDragon Quest BuildersDragon Quest BuildersDragon Quest Builders
09 Gamereactor France
9 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor