Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
articlesler
FIFA 18

FIFA 18, le jeu de sport de l'année ?

Suite de notre tour d'horizon consacré aux meilleures productions de l'année 2017

  • La RédactionLa Rédaction

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce

Après Overwatch hier, place ce vendredi à FIFA 18. Aussi sûr que la nuit suit le jour, chaque année, un nouvel opus de la licence de foot de référence arrive. Mais cette saison a été spéciale, car elle marque la 2e année de la franchise sur le moteur de jeu Frostbite et comme nous le savons, une 2e année signifie un rendu plus peaufiné. FIFA 18 a pris ce qui était bien dans le 17 et l'a rendu encore meilleur et, face à son concurrent PES qui s'est beaucoup amélioré ces dernières années, il n'en fallait pas moins...

Comme c'est toujours important dans un match de football (ou dans n'importe quel jeu d'ailleurs), le gameplay de FIFA s'est amélioré de façon spectaculaire cette année, principalement parce que les différences entre les joueurs étaient plus claires que jamais. Les joueurs forts peuvent facilement être plus faibles que les autres, par exemple et les joueurs ont tous leurs propres caractéristiques de mouvement, EA travaillant méticuleusement les styles des joueurs comme Griezmann, Ronaldo et Messi pour s'assurer qu'ils sont bien authentiques et qu'ils collent à la réalité.

Le système de passes a également subi quelques changements majeurs mais pour le meilleur, comme le choix de l'endroit où vous placez la balle et à quelle hauteur/puissance qui est devenu beaucoup plus simple, tout comme les dribbles. Avec un mouvement image par image, des changements de direction subtils qui pourraient laisser un défenseur derrière vous et vous aider à vous faufiler entre les joueurs si vous savez ce que vous faites, en particulier avec des joueurs de la trempe d'un Neymar, le troisième joueur le mieux noté par EA Sports cette saison.

La puissance du moteur de jeu Frostbite signifiait également une fidélité visuelle accrue, qui a été construite ici avec quelques détails supplémentaires pour faire bonne mesure (comme nous l'avait expliqué le producer du jeu avant sa sortie). Vous pouvez jouer avec des confettis sur le terrain, par exemple et l'ambiance dans beaucoup de stades est plus électrique que jamais, avec autant de différences de personnalité chez les joueurs.

FIFA 18

Au niveau du contenu, le mode Carrière a subi quelques changements bienvenus, apportant plus de réalisme et permettant de mieux vivre son parcours de coach/manager. Pour encore plus d'immersion, c'est du côté du mode Aventure qu'il faut se tourner, une saison 2 dans la peau d'Alex Hunter qui a su corriger plusieurs de ses défauts. Le fait d'évoluer dans des championnats différents apporte également un petit plus qui manque de le début de la carrière du joueur cantonné aux frontières de la Premier League (et de la Division One). Enfin, le mode le plus prisé par les joueurs depuis des années, c'est évidemment FUT. Sans apporter de nouveautés transcendantes, car il n'en avait tout simplement pas besoin, celui-ci s'avère toujours aussi addictif. Mention spéciale à ceux qui progressent à la sueur de leur front, sans sortir la CB !

Notre testeur l'a désigné comme étant le meilleur FIFA de l'histoire. Partagez-vous son enthousiasme ?

FIFA 18