LIVE

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Live broadcast
Annonces
logo hd live | Deadly Premonition 2: A Blessing in Disguise
Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
tests
Final Fantasy VII: Remake

Final Fantasy VII: Remake

Une version repensée à la hauteur du chef d'oeuvre de 1997 ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Les remakes et autres remasters sont de plus en plus courants ces temps-ci. Ces trente derniers jours sont par exemple sortis Resident Evil 3 et Call of Duty Modern Warfare 2. Cela met d'ailleurs les testeurs dans une situation compliquée. Comment critiquer ces titres ? Comme un jeu original qui se suffit à lui-même ? Ou devons-nous tout de même prendre l'original en considération ? Chacun aura son opinion sur la question. En ce qui concerne Final Fantasy VII: Remake, la situation est même encore plus complexe.

Le dernier titre de Square Enix est avant tout une version réimaginée du classique de 1997. Certes, il en suit les grandes lignes et en conserve les personnages, mais il ne se contente pas de raconter la même histoire en modernisant légèrement un gameplay qui a fait ses preuves. Pour faire simple, Final Fantasy VII: Remake est une nouvelle expérience à part entière.

Faisons les choses dans l'ordre.

Final Fantasy VII: Remake

Comme dans le chef d'oeuvre sorti sur PlayStation 1, Final Fantasy VII: Remake s'ouvre sur le bombardement du groupe terroriste Avalanche. Cette séquence est rapidement suivie d'une course poursuite dans les rues de Midgar. Bien que plus lentes, remplies de nouvelles cinématiques et d'événements, les deux premières heures sont une adaptation relativement fidèle de l'original. Yoshinori Kitase, l'homme derrière ce remake, offre clairement aux fans la dose de nostalgie qu'ils pouvaient y chercher. Une version plus grande, étendue, et beaucoup plus belle de ce qu'ils ont connu à l'époque. Le reste de l'histoire varie cependant fortement par rapport à l'histoire de base. Au lieu de sauter d'une mission de bombardement à une autre, Remake ralentit le rythme et prend le temps de développer les relations entre les personnages.

Final Fantasy VII: RemakeFinal Fantasy VII: Remake

Cela permet de créer un sentiment de calme avant la tempête, qui sera encore plus présent chez ceux qui ont connu le titre de 1997. Mais ce n'est pas tout, cela donne également davantage de place à des personnages secondaires tels que Jessie. Même des personnages mineurs tels que Marie ou Johnny donnent de la vie au Secteur 7. Nous pourrions passer des heures à vous décrire l'attention aux détails et les personnages incroyables que nous avons rencontré au cours de ces 30 heures de campagne. Chaque endroit que Cloud visite semble unique et apporte son lot de rencontres excitantes, certaines familières et d'autres inédites. Remake s'inspire également des jeux de Naughty Dog dans lesquels les personnages passent beaucoup de temps à marcher d'un point A à un point B en discutant et en résolvant quelques puzzles. Aerith et Cloud ont par exemple de nombreux moments comiques ensemble. Globalement, les amateurs d'histoires centrées sur les personnages trouveront de nombreux éléments de satisfaction dans Final Fantasy VII: Remake.

Ne se contentant pas d'ajouter beaucoup de contenu à l'univers, il est possible que de nombreux fans de l'original soient mitigés sur la dernière partie du titre. Sans spoiler, nous pouvons tout de même vous dire que le remake prend beaucoup de décisions différentes. Etant nous-mêmes des grands fans du jeu de 1997, nous avons globalement apprécié ce troisième acte. Nous sommes cependant en désaccord complet avec l'un des changements apportés à l'histoire. Cele n'a cependant pas ruiné notre expérience, et, dans l'absolu, Square Enix a fait un très bon travail au niveau de l'histoire. Le voyage est bourré de moments mémorables, qu'il s'agisse d'action à couper le souffle ou de séquences émotion. Certains chapitres trainent cependant un peu, tandis que d'autres auraient bénéficié d'un peu plus de temps. Les chapitres 6, 7 et 10 sont par exemple particulièrement frustrants, car ils s'éternisent. Les chapitres 2, 3 et 4 figurent quant à eux dans la liste des meilleurs que nous avons pu faire. Square Enix gère parfaitement l'exploration de Midgar par les personnages. Le chapitre 4 sort du lot et est clairement une expérience inoubliable, encore davantage si vous le refaites après la fin du jeu. De nombreuses références à Crisis Core et Advent Children sont également présentes, certaines scènes imitant par exemple les duels de ce dernier. Sans verser dans le spoil, disons simplement que Remake pourrait nous pousser à considérer Crisis Core comme canon.

Final Fantasy VII: Remake

L'histoire n'est bien entendu qu'un élément parmi d'autres de ce grand projet. Un élément parmi d'autres, dont le système de combat, qui divise autant les fans que la critique. Sur PlayStation 1, les mécaniques tour-par-tour proposées par Final Fantasy VII étaient révolutionnaires. Elles permettaient des combats plus rapides que les JRPG standards tout en proposant de magnifiques animations. En 2020, ce n'est plus vraiment le cas. Square Enix s'est en fait retrouvé face à un choix cornélien: Conserver l'original, ou tenter quelque chose de nouveau. C'est finalement de Final Fantasy XII qu'ils ont choisi de s'inspirer. A raison, car ce système permet finalement de mélanger parfaitement l'action et le gameplay au tour par tour. Comme dans le titre de 1997, une jauge se remplit à chaque attaque portée aux ennemis. Une fois pleine, elle vous permettra d'utiliser des compétences particulièrement puissantes.

Passer d'un personnage à l'autre est facile et fonctionne bien. Il est possible de tirer sur les ennemis de loin avec Barret, puis de prendre le contrôle de Cloud et les attaquer au corps-à-corps. Maîtriser chaque personnage en combat est le nerf de la guerre. Une fois le coup de main pris, ce système se révèle particulièrement agréable, d'autant qu'un mode de difficulté plus élevé se débloque après avoir terminé les 18 chapitres de l'histoire principale.

Final Fantasy VII: RemakeFinal Fantasy VII: Remake

Comme tous les RPGs récents, Final Fantasy VII: Remake propose nombre de quêtes secondaires. Mais à la différence de Persona 5, Assassin's Creed Odyssey, ou Final Fantasy XV, elles ne sont pas trop nombreuses. Elles ne sont pas disponibles par centaines et permettent de développer le lore de Midgar. En cohérence avec la narration, toutes les activités annexes sont situées dans leur propre chapitre et le backtracking n'est possible qu'après la fin du jeu. En d'autres termes, si vous êtes à la recherche d'un monde ouvert proposant des centaines d'heures de gameplay, Final Fantasy VII: Remake ne fera pas l'affaire. Il s'agit là d'une expérience condensée où tout est connecté à l'histoire principale.

La façon qu'a Square Enix de donner vie à cet univers est époustouflante. Qu'il s'agisse des effets de particule, des animations faciales, ou de Midgar, tout est merveilleusement beau. Connu pour être l'une des premières grosses productions 3D à son époque, son Remake n'a rien à lui envier en 2020. Un jeu si beau tournant aussi bien laisse nécessairement tout joueur un minimum observateur bouche bée. Ni glitches ni bugs ne sont venus nous déranger, ni sur PlayStation 4, ni sur Pro. Un exploit à saluer à une époque ou de nombreux jeux sortent en nécessitant un patch pour fonctionner correctement.

Lorsque les crédits ont défilé et que nous avons enfin posé la manette, un sentiment de satisfaction s'est emparé de nous. Yoshinori Kitase, Tetsuya Nomura, et leurs équipes ont réussi l'impossible. Ils ont recréé Final Fantasy VII.

Final Fantasy VII: RemakeFinal Fantasy VII: RemakeFinal Fantasy VII: Remake

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
09 Gamereactor France
9 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant