Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
previews
Forza Horizon 5

Forza Horizon 5 : Une preview et cinq premiers enseignements

Une prise en mains prometteuse mais peut-être un peu trop familière...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Nous avons récemment pu tester le tant attendu Forza Horizon 5, grâce à Microsoft. L'occasion de s'apercevoir (entre autres) de la richesse du monde ouvert mexicain qui nous attend le 9 novembre sur consoles Xbox et PC. Voici les cinq enseignements que nous avons tiré de nos quelques heures passées sur la simulation motorisée de Playground Games :

1. L'épisode le plus spectaculaire

Avant même de prendre le volant, on a été éblouis par la beauté des environnements, qui ont succédé à des menus parfaitement épurés et limpides. avant d'avoir eu le plaisir de conduire dans ces décors à couper le souffle.

Forza Horizon 5

Même si le jeu se construit sur un moteur graphique relativement ancien, les joueurs de Forza Horizon 4 verront directement la différence. Le jeu semble plus travaillé, notamment au niveau des textures, du jeu de lumière (le soleil sur les voitures, les reflets sur les surfaces mouillées), des particules de poussière, du sable, de la fumée ou de l'eau. Sans parler des bâtiments qui sont très détaillés même quand on les observe à pleine vitesse, contrairement auparavant.

De nouvelles techniques de flou renforcent par ailleurs la sensation de vitesse lorsqu'on traverse des ponts ou des routes clôturées par exemple. FH5 est une véritable merveille pour les yeux, comme promis ces dernières semaines...

2. Une expérience vraiment similaire

Derrière ces graphismes magnifiques se cache une expérience qui a fait ses preuves. La maniabilité des voitures, les activités et la sensation générale sont finalement très similaires au titre précédent. Le nouveau système de progression se base sur la réalisation de défis, qui vous permettra de débloquer diverses activités, mais l'essentiel reste (très) proche de l'expédition britannique. De la même manière, on a remarqué la même naïveté chez l'IA, enlevant quelque peu notre mérite de pilote pourtant chevronné (du moins virtuellement !) .

On retrouve aussi le même système de replay que l'on aurait tant aimé voir évoluer, compte tenu des nouvelles données techniques.

Forza Horizon 5

3. Une mouture plus insaisissable

Cela étant dit, le jeu est dynamique et captivant dès le début. Forza Horizon 5 apporte un vent de fraîcheur en incorporant de nouvelles voitures à la campagne, comme la sublime Toyota GR Supra 2021. Et il se veut également plus insaisissable dans les événements proposés.

Le premier événement auquel on a pu assister (intitulé en anglais "On a Wing and Prayer"), nous a par exemple plongés dans la ville de Teotihuacán. Nous y avons affronté un avion-cargo - rien de nouveau dans la série - mais nous nous sommes demandés comment nous pouvions être quatrième pendant la moitié de la course pour nous rendre compte que, tout à coup, nos trois rivaux, qui restaient des points flottants à l'intérieur de l'avion sur la carte, étaient en fait des motards qui sautaient de l'avion pour nous défier pour la dernière étape... jusqu'à ce qu'ils se débarrassent de leurs roues pour se mettre en wingsuit jusqu'à la ligne d'arrivée !

4. Souriez, vous êtes filmés !

Une autre bonne idée apportée au titre est la mission de photographe appelée « Promo Horizon ». Ici, il ne fallait pas battre un pilote mais plutôt affronter une tempête de sable tout en parvenant à capturer une statue en ruine. Les temps de chargement pour alterner en conduite et photo étaient un peu longs, ce qui nous a quelque peu étonné sachant que le jeu utilisait une mémoire SSD ; il nous a bien fallu une grosse minute pour sortir du mode, ce qui semble être un problème de développement que l'équipe devra résoudre (du moins on l'espère). Parce que de manière générale, les temps de chargement ont été sérieusement réduits...

Forza Horizon 5

5. 599 routes à explorer

Pour les 20 dernières minutes de notre session de jeu, nous avons décidé de conduire d'un bout à l'autre du "plus grand monde ouvert de Forza Horizon". Et ce fut vraiment quelque chose d'extraordinaire. Les différents biomes, les lieux, la météo en fonction des saisons... tout cela contribue à un réalisme et une diversité inégalés. Nous avons eu l'impression que la nature était plus présente sur les routes et aux alentours. Ces routes sont d'ailleurs plus fréquentées, le trafic supplémentaire rendant certains déplacements ou les duels improvisés d'autant plus difficiles. Autre changement logique après l'Australie et la Grande-Bretagne : on conduit enfin du bon côté de la route !

D'après nos premières heures de jeu, il semblerait que la variété offerte par le Mexique rendra l'expérience ce FH55 particulièrement appréciable. Même si on attendait de voir plus de nouveautés. Mais peut-être en découvrira-t-on d'ici sa sortie, le 9 novembre prochain...

HQ

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant