Français
Gamereactor
previews
It Takes Two

It Takes Two - Premières Impressions

On dirait bien que les 1000$ de Josef Fares soient en sécurité...

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Après avoir mis la coopération locale sur les devants de la scène avec l'acclamé A Way Out, Hazelight est de retour et pose son regard sur le genre du romcom. It Takes Two est un virage à 90 degrés par rapport au précédent titre du studio avec ses visuels colorés à la Pixar mais l'accent reste bel et bien sur la coopération locale. Récemment, le directeur du jeu Josef Fares a juré de donner 1000$ à quiconque s'ennuierait sur son jeu. Nous avons eu la chance de jouer à une petite partie du jeu pour voir si il n'y avait pas de l'argent facile à se faire.

Il sonne peut-être comme un étrange mélange de Freaky Friday et Chérie, J'ai rétréci les gosses mais It Takes Two est une histoire ayant son poids émotionnel. La scène d'introduction nous présente Cody et May, un jeune couple sur le point de se séparer. Au moment d'annoncer la triste nouvelle à leur fille Rose, cette dernière s'enferme dans sa chambre et fait le vœu que ses deux parents puissent se réconcilier. Les esprits de Cody et May se retrouvent ensuite piégés dans des poupées ce qui va les forcer à devoir travailler ensemble pour briser le maléfice.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Je préfère annoncer dès maintenant que It Takes Two est une aventure purement coopérative, il est impossible d'y jouer en solo. En revanche, il n'est pas nécessaire que les deux joueurs possèdent une copie du jeu puisqu'il propose la fonctionnalité "Friends pass" qui permet à deux personnes de jouer ensemble en ligne ou en local, une décision pro-consommateur très intelligente. Malheureusement, le jeu ne peut pas se faire en cross play, vous pourrez cependant jouer entre deux générations d'une même famille de consoles (PS4-PS5 et Xbox One-Xbox Series X/S)

Le gameplay de It Takes Two peut être décrit comme un jeu de plateforme et d'énigmes cinématique. La coopération est réellement une partie de l'expérience, et c'est très agréable. Les énigmes sont pensées pour deux, il faut travailler en équipe pour avancer. La plupart du temps, il faudra qu'un joueur saute jusqu'à un endroit pendant que le second s'occupe de lui créer une route en se débarrassant des obstacles. Les échecs seront nombreux si les deux ne communiquent pas activement. Un choix de design très intelligent tant il file la métaphore avec le couple qui tente de restaurer sa relation.

De plus, Cody et May ont leurs propres pouvoirs spécifiques afin de varier les plaisirs. Pendant la seconde moitié de la démo, Cody pouvait utiliser un aiguillon de jet et May un marteau. En pratique, cela se traduisait par Cody fichant ses aiguillons dans des planches de bois pour que May puisse ensuite se balancer en les utilisant grâce à son marteau. Nous espérons que des mécaniques semblables seront ajoutées au fur et à mesure du jeu.

It Takes Two

Tout le jeu se fait en écran scindé, que vous jouiez en local ou en ligne. Même si cela est assez contraignant au début puisque vous n'avez qu'une partie de votre écran disponible, on se rend rapidement compte que pouvoir voir ce que votre allié fait aide beaucoup et que cela facilite aussi grandement les choses si il faut s'aider.

Les combats de boss sont très amusants et ont leurs propres mécaniques. Nous avons du affronter un aspirateur intelligent qui envoyait des ondes de choc de poussières et une vieille boite à outils qui pouvait retirer le sol sous nos pieds. Ces deux affrontements sont distincts et poussent encore à travailler à deux pour exposer la faiblesse du boss et le battre. Par exemple contre l'aspirateur, il fallait qu'un joueur aspire des projectiles explosifs pendant que l'autre vise le boss avec l'autre extrémité de l'appareil pour toucher l'ennemi.

Dans notre voyage nous sommes aussi tombés sur des mini-jeux : courses, chasse taupe et plus encore. Ils ne sont certes pas révolutionnaires mais ajoutent une dimension compétitive qui n'est pas présente dans le gameplay du jeu. De plus, une fois débloqués, ils sont accessibles directement via le menu principal.

Pour conclure, je doute que j'arriverai à gagner les 1000$ promis par Josef Fares car It Takes Two m'a beaucoup plu. Son approche de la coopération est bonne et le fait que le jeu soit designé entièrement autour est très agréable. Le jeu a du potentiel s'il maintient le même rythme sur toute sa durée. Rendez-vous le 26 mars prochain pour savoir si c'est le cas ou non !

It Takes TwoIt Takes Two
It Takes Two

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.