Français
previews
Jurassic World Evolution

Jurassic World Evolution : Complete Edition - Aperçu de la version Switch

De retour sur Isla Nublar pour voir comment Jurassic World Evolution tient le coup sur Switch.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Frontier Developments est connu pour travailler sur de bons jeux de gestion. Que vous soyez fan de Planet Coaster, ou Zoo Tycoon, le studio a tout un catalogue de titre du genre pour vous, son projet le plus récent étant Jurassic World Evolution. Un titre qui reprend le concept de Zoo Tycoon mais remplace les mammifères par des dinosaures. Dans quelques semaines, le jeu sera officiellement commercialisé sur Nintendo Switch, avec un nom aussi long que le cou d'un diplodocus : Jurassic World : Evolution : Complete Edition for Switch.

Alors pourquoi Complete Edition ? Pour faire simple, ce bundle contient tout ce qui touche au jeu, c'est à dire le jeu de base, les trois DLC majeurs, quatre packs de dinosaures et même une collection de skins pour vos vélociraptors. Mais la vraie prouesse réside plus dans le fait qu'il s'agit d'un titre pour Switch, et que Frontier ait réussi à condenser tout ce contenu dans 5,6 petit GB.

Je ne vais pas expliquer en détail ce qu'est Jurassic World Evolution, nous avons déjà testé et noté le jeu lorsqu'il est sorti. Je vais plutôt me concentrer sur les adaptations qui ont été nécessaires pour qu'il puisse sortir en bonne et due forme sur la console hybride de Nintendo, et laissez moi commencer en disant que ce n'est pas mal du tout.

Jurassic World EvolutionJurassic World Evolution

Sans être la plus belle version (en partie à cause du hardware limité de la Switch), les graphismes restent appréciables. On aura aucun mal à reconnaître les différents dinosaures. Visuellement, le jeu tient la route, surtout sachant qu'autant de contenu a été tant condensé. En zoom faible, la vue globale de votre parc est agréable mais lorsque vous déciderez de regarder de plus près certains endroits ou bêtes, les choses seront un peu moins jolies. Un problème léger puisque les simulations de gestion demandent plus de voir les choses dans leur ensemble mais lorsque vous embarquez dans le buggy de Ranger, les choses dégénèrent rapidement.

De la même façon, le frame rate en pâtit un peu à cause de la densité du titre. Je ne suis normalement pas très à cheval sur les taux de rafraichissement d'image sur Switch mais plus d'une fois, le jeu a sérieusement saccadé alors qu'il tentait de charger tout ce qu'il y avait à afficher. Si les fps ont quelques problèmes, on pourrait penser que les temps de chargement en paieraient également les conséquences mais étonnamment ce n'est pas vraiment le cas, en tout cas d'après mon ressenti personnel.

Jurassic World EvolutionJurassic World Evolution

L'aspect le plus inquiétant reste tout de même l'adaptation des contrôles du PC vers une console. Mais heureusement, Jurassic World Evolution a déjà eu plusieurs versions sur consoles pour apprendre, ce qui rend cette version Switch agréable à jouer, que ce soit en mode portable ou en mode docké.

Revenons rapidement sur le mode portable, cependant, avec lequel j'ai eu quelques problèmes. Avant toutes choses, sachez que la version docké est juste la même que la version portable avec une résolution un peu plus basse que les autres versions consoles, ce qui signifie que tout était à sa place. Mais en mode portable, mon souci principal est la manière dont les textes et l'interface ont été transcrits : ils sont compressés, ce qui les rend assez difficile à lire sur le petit écran de la Switch. Le HUD pourrait bénéficier d'un léger agrandissement, afin d'être plus lisible en portable.

Jurassic World Evolution

L'aspect audio reste réussi sur Switch, qu'il s'agisse de la musique de Jurassic Park ou des bruits de dinosaures. De plus, sachez que, contre toute attente, la console n'a pas forcément besoin de faire tourner les ventilateurs à plein régime pour que le jeu reste fluide, au contraire. Les performances de la batterie sont également impressionnantes : après quelques heures de jeu, ma console n'avait perdu que 30%.

En revanche, l'un des aspects qui m'a le plus déçu est l'absence de contrôles à base de mouvement. Bien évidemment, ce ne pouvait pas être le mode principal pour naviguer dans un jeu pareil mais pourquoi ne pas avoir implémenté la possibilité de déplacer la caméra en bougeant la manette par exemple ? Cela aurait été l'occasion d'ajouter une couche de profondeur en plus au gameplay en le rendant plus unique.

Au final, ce portage de Jurassic World Evolution sur Switch est impressionnant. Il reprend tout ce qui a fait le succès du jeu de base et l'adapte sur un petit écran au hardware bien plus limité. La version portable n'est cependant pas dénuée de problèmes techniques mais à y réfléchir, on peut maintenant emmener son parc à dinosaures dans les transports en commun ou même à peu près n'importe où, ce qui en vaut largement la chandelle. Surtout quand c'est la douce voix de Jeff Goldblum qui narre mon gameplay et m'accompagne.

Jurassic World EvolutionJurassic World EvolutionJurassic World Evolution

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.