Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor France
tests
Lemmings

Lemmings

Un classique revisité dans les règles mais gâché par les micro-transactions...

LemmingsLemmings

Lemmings a longtemps été le jeu favori de beaucoup de personnes, même celles et ceux qui n'ont jamais posséder le jeu original sur Amiga. En effet, le titre a été très décliné, on notera particulièrement une version sur Super NES dont la qualité était... discutable.

Mais au diable la qualité, le jeu était amusant et c'est lorsque d'autres versions du jeu ont vu le jour que nous avons compris le génie du concept. En effet, celui-ci est très simple et c'est surement là la raison pour laquelle Lemmings survit si bien à l'épreuve du temps. Vous devez sauver des petits Lemmings - aux cheveux coiffés à la mode des rois anglais du Moyen Âge et à la couleur verte - d'une mort certaine.

Le jeu ne vous laisse pas soufflé : il faut que vous construisiez des ponts, répariez des parachutes tout en déployant des unités spéciales qui empêchent les créatures ennemies kamikazes d'atteindre les Lemmings. Malgré le concept simple et ingénieux, Sony tente depuis deux décennies de proposer une version unique de Lemmings mais aucune n'arrivait à la cheville des premiers opus (développés par DMA Design - aujourd'hui connus sous le nom de Rockstar North, connus aussi pour Grand Theft Auto).

Trop souvent, des développeurs ont voulu faire des Lemmings plus beaux tout en ajoutant des éléments que personne ne voulait, détruisant ainsi le cœur du jeu. Sony - qui détient maintenant les droits de la série - a décidé de sortir une version sur Smartphones, Android comme iOS. La raison pour laquelle nous nous efforçons de vous parler de l'histoire du jeu est que le jeu mobile restitue bien le concept clé du jeu. Ceux qui connaissent Lemmings savent à quoi s'attendre.

LemmingsLemmings

Aujourd'hui, les téléphones bénéficient de larges écrans. Sad Puppy Games l'a bien compris et a su l'exploiter. Immédiatement, nous notons que les petits Lemmings sont de retour. Les opus les plus récents proposaient généralement des créatures énormes. Le design de la version pour mobile revient aux bases.

Les contrôles du jeu ont été revus à la hausse et ont subit des modifications intéressantes. Les niveaux sont divisés en boites auxquelles vous pouvez assigner des propriétés. Par exemple, une boite avec un panneau stop fera que le premier Lemming l'atteignant bloquera le passage aux autres. Grâce à cela, vous pouvez préparer la construction, et plus encore. Plus important, vous pouvez maintenant mettre un parapluie sous un rebord afin que les Lemmings chutant de ce rebord tombe dans le parapluie et descendent ensuite paisiblement.

Auparavant, vous deviez cliquer sur chaque Lemming pour lui assigner une tâche, mais cela marche bien mieux sans détruire les bases du jeu. Les graphismes sont clairs et colorés grâce au rendu sans pareil des écrans de smartphones de nos jours.

Cependant, Lemmings a un très (très) gros défaut - il est gratuit. Dès le menu de lancement, le jeu vous proposera de dépenser de l'argent pour différent cheats et le niveau de difficulté augmente rapidement au fur et à mesure des niveaux. Ce qui rend la "triche" nécessaire et donc la dépense d'argent obligatoire si vous voulez avancer dans le jeu. Tout peut être débloqué en jouant mais le nombre d'ordres que vous pouvez donner à vos Lemmings est limité et très vite, il vous faudra attendre un jour pour pouvoir renouveler tout ça. Ou bien vous pouvez aussi payer.

Lemmings est complètement au service des micro-transactions et le jeu vous dirige gentiment mais surement vers la caisse. Une honte, surtout quand le jeu aurait pu simplement être payant de base. Une fois de plus, un bon, même très bon jeu, a été ruiné par le fléau que sont les micro-transactions.

LemmingsLemmings
06 Gamereactor France
6 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor