Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
articlesler

L'héritage de Telltale

Retrospective sur les meilleurs titres de Telltale après l'annonce de la fermeture du studio.

Un licenciement massif n'est pas la même chose qu'une faillite ou qu'une fermeture définitive. Mais la décision de ne garder que 25 des 400 employés qui constituaient jusque-là la force ouvrière de Telltale marque la fin d'une ère et - en fonction de la manière dont les choses se dérouleront - il n'est pas exclut que l'entreprise termine en faillite ou qu'elle mette définitivement la clé sous la porte.

C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de regarder derrière nous une derrière fois en examinant les jeux nous ayant proposé de l'innovation, et le nombre incroyable de thèmes auxquels le studio à toucher. Il est important de noter que Telltale avait sa propre branche d'édition, mais cet article se concentre plus sur les jeux développés dans le studio.

Des débuts discrets - L'ère post-LucasArts

Telltale Games a été fondé début 2004 par trois anciens dirigeants de LucasArts - Kevin Bruner, Dan Connors et Troy Molander. Le trio travaillait sur un jeu Sam & Max mais après son annulation, les trois développeurs ont créé leur propre studio. Leur premier jeu, Telltale Texas Hold Em devait un test de l'Outil Telltale, ce moteur allait devenir la marque de fabrication du studio. Il était clair dès le début que les licences seraient un composant clé de la formule Telltale. Le studio a réussi à obtenir les droits de la bande dessinée de Jeff Smith, Bone ainsi que quatre titres CSI (2006, 2007, 2009 et 2010) en partenariat avec Ubisoft. Mais la licence la plus notable de cette période fut celle de Sam & Max, obtenue auprès de LucasArts, de laquelle ont été créés trois jeux. De plus, le studio a travaillé en collaboration, toujours avec LucasArts, pour le jeu épisodique de Monkey Island.

Coup de projecteur : Sam & Max sauvent le monde (2007)

Sam & Max a prouvé que Telltale pouvait rendre justice à une licence. Bien que le jeu ne soit pas comparable au titre original de LucasArts, Telltale a réussi à capturer l'esprit déjanté de la bande-dessinée de Steve Purcell. Ayant raflé les droits après l'annulation par LucasArts de Freelance Police, Telltale a créé trois jeux basés sur les exploits du détective canin et de son partenaire mangeur de carottes.

Percée commerciale et nouvelle stratégie de licence

Les licences ont toujours été une grande partie de la stratégie Telltale mais l'autorisation d'Universal pour créer du contenu épisodique de Retour vers le Futur et Jurassic Park donna un boost de crédibilité au studio. Les enjeux étaient plus importants et si aupravant, le studio pouvait fièrement déclarer que 100 000 ventes rendaient leurs jeux rentables, travailler avec Hollywood allait très vite changer cela.

Coup de projecteur : Retour vers le Futur (2010/2011)

La trilogie Retour vers le Futur est probablement l'une des saga le plus emblématique des années 80, montrant avec brio la manière dont l'avenir et le passé étaient perçus à cette époque. Micheal J. Fox y a eut le rôle le plus important de sa carrière en le personnage de Martyc McFly. Un quatrième film étant absolument hors de question, tout ce que nous avions pu nous mettre sous la dent fut le jeu Telltale en collaboration avec le co-créateur Bob Gale. Un jeu d'aventure traditionnel.

Une direction - The Walking Dead

La rupture fut pour Telltale s'opéra via The Walking Dead. De beaucoup de manières, ce fut un moment clé pour l'industrie puisque jusque là, ce genre d'aventures épisodiques était considéré comme une niche. Mais maintenant, Telltale entrait dans la cour des grands. The Walking Dead a définit la ligne directrices des prochains jeux Telltale ainsi que leurs principales mécaniques de gameplay.

Coup de projecteur : The Walking Dead : Saison Une (2012)

La première saison du jeu The Walking Dead de Telltales nous présente un homme du nom de Lee qui s'occupe d'une jeune orpheline appelée Clementine alors que l'apocalypse zombie a poussé la société au bord du gouffre. Le jeu propose une narration forte axée sur les personnages et leurs relations. Malgré la présence de quelques énigmes le gameplay repose principalement sur les choix que vous faites lors des conversations avec les personnages. Le jeu fut un succès commercial et offrit aussi à Telltale de nombreuses récompenses.

Les licences de bande-dessinée ont toujours été partie intégrante de la formule Telltale, depuis Bone et Strong Bad en passant par Homestar Runner), et The Walking Dead fut l'étendard de cette formule. Cependant, en parallèle de l'aventure zombie, une autre bande-dessinée s'est inscrite au panthéon du studio, celle de Bill Willingham.

Coup de projecteur : The Wolf Among Us (2013/2014)

Ce jeu maintenant au delà du populaire représente l'un des meilleurs titres de Telltale. Le monde sombre et sarcastique couplé aux choix importants et à des personnages forts fut retentissant. Il est aussi bon de noter que le projet fut très dur intérieurement, les développeurs ont passé beaucoup de temps pour réfléchir au concept et le développement fut long.