Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
news

Spencer : " nous avons lancé une console trop cher"

Le patron de Xbox fait un bilan de cette génération.

Facebook
TwitterReddit

La Xbox One a parcouru un long chemin depuis sa sortie 499 € avec Kinect obligatoire et les règles vraiment draconiennes sur le fait d'être en ligne et d'utiliser des jeux neuf. Tout cela grâce à Phil Spencer qui a pris la relève lorsque le dernier patron de la Xbox, Don Mattrick, a quitté l'entreprise. Et Spencer n'hésite généralement pas à répondre aux questions difficiles et lorsqu'il a été interviewé par The Guardian, il a dit ceci au sujet de Microsft à l'E3 cette année :

"Je suis sur Xbox depuis le début et Xbox était comme le "garage band" de Microsoft : tant que nous n'augmentions pas le volume de la musique, nous pouvions continuer à jouer. Mais maintenant, l'entreprise voit vraiment ce qu'est le jeu : c'est deux milliards de personnes dans le monde, dont beaucoup aiment nos licences. Nous sommes joueurs ; nous sommes importants. Et nous avons de grandes aspirations."

Aujourd'hui Microsoft dispose de la console la plus puissante du marché grâce à la Xbox One X, mais cela n'a pas toujours été le cas, car PlayStation 4 était sensiblement meilleure que Xbox One. Spencer continue :

"Nous avons lancé une console qui était moins puissante que la PlayStation, et plus chère en raison de la présence d'une Kinect dans chaque boîte. Moins puissante et plus cher, ce n'était pas le bon modèle pour nous. Nous avions trop souvent expédié certaines de nos franchises, ce qui leur avait fait perdre une partie de l'anticipation qui est une part importante dans l'industrie du divertissement. Certains de nos studios avaient perdu des leaders..."

En ce qui concerne les visions de Spencer pour l'avenir, il explique :

"Le plus grand défi aujourd'hui est de surmonter le désir des joueurs de diviser notre industrie. Il y a cette mentalité que quelqu'un doit échouer pour que quelqu'un d'autre réussisse.... nous devrions tous penser à la manière dont nous développons l'industrie du jeu, pour ne pas créer des décisions arbitraires sur la console que vous devez acheter ou sur le réseau auquel vous adhérez. Plus nous travaillons ensemble en tant qu'industrie, mieux c'est. Vous avez un Android et j'ai un iPhone ; je peux encore vous appeler. C'est ce que j'espère : que nous soyons toujours en compétition, mais en compétition pour la créativité et la qualité.".

Il semble que Microsoft ait beaucoup appris sous Spencer et qu'il est peu probable qu'ils fassent les mêmes erreurs à la prochaine génération.