Français
Gamereactor
previews
Second Extinction

Nos premières impressions sur la version Xbox de Second Extinction

Un shooter en coop à mi-chemin entre Left 4 Dead et Turok.

Mes yeux se sont illuminés de hype lorsque j'ai vu la première bande-annonce de Second Extinction. Ce croisement entre Turok et Left 4 Dead était plein de promesses et m'a fait me demander pourquoi le concept n'avait pas été exploré plutôt. Les deux franchises ne donnent plus beaucoup de nouvelles depuis un certain temps mais ce jeu permettrait de remettre au goût du jour leurs gameplay combinés. Il est disponible en accès anticipé sur PC depuis le mois d'octobre et figure depuis peu au Preview Program de Xbox, permettant aux joueurs consoles d'en avoir un avant-goût.

Normalement, c'est le paragraphe dans lequel j'aborde rapidement l'histoire du jeu, mais Second Extinction n'en a pas vraiment. Après une petite cinématique, vous êtes jeté directement au cœur de l'action avec que peu d'explications sur les origines des dinosaures mutants auxquels vous devez échapper. Un peu plus de contexte est offert via des dialogues radio pendant les objectifs mais ne vous attendez pas à un chef d'œuvre narratif. Le jeu ne propose même pas de campagne, tout repose sur la coopération.

Second Extinction contient deux modes clés : les Missions et les Expéditions. Les missions permettent, assez logiquement, de choisir parmi une sélection d'objectifs pour aider à stopper l'invasion de dinosaures comme explorer une mine ou bien partir à la recherche d'une escouade portée disparue. Les Expéditions sont, de leur côté, plus tranquilles et donnent l'opportunité d'explorer pleinement la carte, de compléter des quêtes annexes ou bien de ramasser des matériaux.

Actuellement, le jeu propose cinq classes différentes, chacune ayant ses armes et compétences uniques. Il y a par exemple Rosy, une femme équipée d'un minigun avec des compétences axées soutien. Ortega est un combattant rapide dont l'arme de prédilection est un fusil d'assaut classique. Les classes se complimentent intelligemment et il faut bien réfléchir à comment jouer en fonction de quels personnages vous incarnez.

Le gunplay est très bon et vous pouvez améliorer votre arsenal d'un grand nombre de façon différentes. Il y a un total de six armes avec trois arbres de compétences qui peuvent être améliorés : Impact, Stabilité et Maniabilité. Pour dépenser ces points de compétences, vous aurez besoin de matériaux provenant des différents types de dinosaures du jeu. Cela crée une boucle de gameplay assez proche de celle des jeux Monster Hunter dans laquelle vous avez besoin des bêtes les plus puissantes pour obtenir les matériaux les plus intéressants.

Second Extinction

Il faut aussi rendre hommage au design de ces monstres. Des énormes T-Rex ou Raptors qui crachent de l'acide, les menaces sont nombreuses et variées et il faudra les aborder intelligemment. Les bêtes ont des points faibles spécifiques. Par exemple, l'Ankylosaure, un dinosaure blindé, ne peut pas être vaincu sans une grenade bien placée le renversant sur son dos. En revanche, si leur design est brillant, je dois dire qu'ils réapparaissent bien trop vite. Mon allié a du, au cours d'une session, répondre à un sms, et cela a suffi à ce que nous soyons complètement débordés.

Pour le moment, il n'y a qu'une seule carte à explorer. L'environnement neigeux qu'elle propose est intéressant mais j'aimerai plus de variété environnementale. L'exploration est aussi fastidieuse car elle inclut de longues randonnées entre chaque objectif à cause de l'absence de véhicules. Couplées aux affrontements aléatoires, ces passages de marche sont peu intéressantes et constituent finalement la majeure partie du temps de jeu en mission.

Un fait qui m'a déçu est la quasi-impossibilité de jouer en solo, ce qui nous fait nous demander, pourquoi diable proposer l'option ? Seul, vous serez forcément débordé par les hordes de dinosaures et vous n'avez même pas la possibilité d'être réanimé par un allié. Je comprends que Second Extinction ait été pensé pour la Coop, mais peut être aurait-il fallu revoir la difficulté à la baisse pour les joueurs solo, à la façon des Monster Hunter.

Le potentiel est bel et bien là. Second Extinction a ce qu'il faut pour devenir une bête que rien n'arrête mais il y a plusieurs points sur lesquels le studio Systemic Reaction va devoir travailler avant cela. Le jeu ne propose qu'une seule zone à explorer et le gameplay est tiré vers le bas par de longues phases de marches et des vagues d'ennemis presque ininterrompues. Plus positivement, le gunplay est très solide et les améliorations offrent beaucoup d'opportunités, sans oublier le design très intelligent de chaque dinosaures.

Second ExtinctionSecond Extinction
Second Extinction

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.