Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor France
previews
Close to the Sun

Notre aperçu de Close to the Sun

Une angoissante expérience horrifique en perspective...

Skip
Close to the SunClose to the Sun

Lorsque Close to the Sun a été dévoilé par Storm in a Teacup, ses environnements sombres ont immédiatement rappelé Bioshock. On a récemment eu la possibilité de tester le prologue ainsi que les trois chapitres suivants (à Londres) pour voir jusqu'où la comparaison avait du sens.

Mais mettons la comparaison avec Bioshock côté, malgré l'introduction qui n'est pas sans rappeler notre arrivée à Rapture. Rose, le personnage que l'on incarne ici, reçoit un message inquiétant de la part de sa sœur Ada. Elle décide alors de la rejoindre pour ne découvrir sur le navire que des couloirs et autres salles vides peuplés de quelques cadavres, avec d'angoissantes traces de sang sur les murs.

Le bateau sur lequel vous vous trouvez se nomme l'Helios, un vaisseau construit par Nikola Tesla dans un 19e siècle fictif pour conduire des expériences dans les eaux internationales. Mais les rêves et ambitions du génie scientifique se sont transformés en cauchemars, et il est de votre devoir de retrouver votre sœur.

Vous trouverez rapidement des indices grâce à des journaux et/ou des notes dans les lieux qui vous aiguilleront sur les événements qui se sont passés. Ce genre de narration environnementale est la récompense de ceux qui veulent explorer et en apprendre plus sur l'univers, comme l'explique le studio. Cela donne un plus grand sens au monde et aux personnages. Nous avons passé beaucoup de temps à farfouiller les moindres recoins durant notre brève session de jeu.

Close to the SunClose to the SunClose to the SunClose to the Sun
Close to the SunClose to the SunClose to the SunClose to the Sun

Dès nos premiers pas sur le navire, la catastrophe est évidente. Car en plus du bazar environnant, on peut constater un certain degré de destruction. Diverses zones du bateau sont sens dessus dessous, et nous pouvons vous dire qu'il vous faut plus que les trois chapitres auxquels nous avons eu droit pour ne serait-ce qu'envisager une théorie qui expliquerait tout cela.

Cette démo était donc plus une introduction toute en douceur aux mécaniques de Close to the Sun. Une expérience narrative, certes, mais qui ne sacrifie pas tout à l'atmosphère contemplative, sans non plus trop tomber dans le côté action de l'horreur.

D'après le studio, le jeu tire ses inspirations de titres comme Soma ou Outlast, mais aussi d'une certaine touche de Firewatch pour son aspect émotionnel. Le but est d'offrir un mélange de toutes ces expériences afin d'en fournir une qui ne penche pas trop dans l'action mais qui nécessite que vous restiez tout de même sur vos gardes.

Et nous pouvons dire que c'est exactement ce que nous avons ressenti ici. Le Helios est habité par une atmosphère pesante et la calme solitude de votre avancée n'est qu'occasionnellement perturbée par les effets de décors ou la voix de Tesla vous parlant à travers des haut-parleurs vous faisant sursauter.

La seule chose qui nous a un peu gâchée l'ambiance est la voix de Rose. Elle semble insensible aux éléments troublants autour d'elle et ne montre pas des réactions réalistes. Nous espérons que cela ne gênera pas trop la qualité du résultat final, mais cela semble ternir l'effort appliqué au monde qui l'entoure. En espérant aussi que , pour une fois, la version française fera mieux que l'originale...

Skip
Close to the SunClose to the Sun

Comme vous avez pu le comprendre, le jeu ne se détermine pas par des combats ou des courses poursuites, bien qu'il puisse y en avoir. La plupart du temps, vous enquêtez à partir d'indices et d'énigmes pour pouvoir progresser et ainsi voir la trame se déployer au fur et à mesure de vos recherches. Mais le cassage des très longues phases calmes par les moments plus intenses sont vraiment stressants.

Pour amplifier la terreur, il faut dire aussi que l'audio est abouti. A chaque bruit ou événement abrupte, vous sursauterez forcément. Mais la majeure partie de votre errance ne sera accompagnée que par de légers accords dérangeants au piano. Par contre, quand l'action s'accélère, la musique bat alors son plein avec intensité pour un résultat du plus bel effet.
A la fin de la démo, nous avons été très frustrés, car nous voulions évidemment en découvrir davantage. Nous avons découvert beaucoup d'éléments soulevant beaucoup de questions, pour nous laisser en fin de compte qu'avec nos interrogations et notre impatience d'en apprendre plus...

Lors de notre présence à l'événement, le studio nous a expliqué vouloir mettre de côté la comparaison avec Bioshock, considérant modestement que leurs inspirateurs étaient à un niveau bien au-dessus de leur petit studio. Mais il ne devrait pas faire preuve d'autant de prudence, car Close to the Sun a tout pour devenir une aventure marquante avec un scénario prenant et un monde engageant rempli de mystères à découvrir. Et si le reste de l'expérience est du même acabit que ce que l'on a pu voir à Londres, il ne fait nul doute que l'on va avoir droit à un excellent jeu...

Skip
Close to the SunClose to the Sun