Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Humankind

Notre aperçu de Humankind

Amplitude Studio brise les règles des traditionnels jeux de 4X - et ça fait du bien.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Avant d'arriver à Cologne, nous savions que nous allions voir le nouveau jeu d'Amplitude mais sans en connaître les détails. Il était légitime de penser qu'un nouvel Endless allait arriver : les développeurs français avaient atteint le firmament avec Endless Space 1 et 2, avant d'arriver dans un royaume fantastique avec Endless Realm puis de plonger dans les profondeurs d'un roguelike en produisant Dungeon of the Endless. Comme quoi, nous n'étions pas au bout de nos surprises.

Humankind est un jeu d'histoire 4X (eXploration, eXpansion, eXploitation et eXtermination) très similaire à Civilization, du moins en termes de graphismes et de thème principal. Premier rival sérieux à Sid's Meier, Amplitude a intégré aux jeux nombres de choses pour s'en différencier.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Dans la majorité des jeux 4X, vous êtes amenés à vous développer, vous étendre, à exploiter et enfin à tuer. Par ailleurs, c'est souvent par ce dernier moyen que la victoire était vôtre : il fallait avoir une lance plus aiguisée que vos voisins. Outre des victoires permises par l'essor technologique ou culturel, Amplitude rompt avec ces schémas traditionnel et introduit une nouvelle condition de victoire : la gloire. Humankind ne prend pas en compte que la destination mais aussi le chemin parcouru : votre victoire se résumera à la marque que vous laissez sur le monde et l'histoire en elle-même. Le joueur peut donc gagner malgré son quart d'heure de gloire passé s'il a acquis suffisamment de réputation pendant une certaine période.

La démo a présenté une tribu néolithique, cherchant un endroit pour planter des graines. Néanmoins, il n'a pas fallu longtemps avant de prendre des décisions importantes : le premier choix a dû se décider entre la connaissance de la flore, la sculpture ou la charpente. C'est par ces décisions qui façonnerez votre civilisation plutôt que d'en avoir une imposée par vos choix.

C'est à partir de là que ça devient intéressant . Au fur et à mesure de l'aventure, la civilisation "choisie" peut se mélanger à d'autres cultures ce qui changera son objectif en passant d'une expansion militaire à un développement économique. Chaque culture est caractérisée par son trait passif, son unité militaire et son établissement. Or, la civilisation contrôlée par le joueur garde les anciens traits acquis de chaque culture complétés par les nouveaux acquis. Ce melting pot souligne l'idée émise par les développeurs lors de la présentation de Humankind : une culture n'est pas seulement définie par un trait particulier mais également par la nature de ses interactions (économiques, sociales et militaires) avec les autres.

Humankind

La map de Humankind rappellera celle d'Endless Legend. Les régions sont définies par leur ville, donc vous ne pouvez pas en avoir plus d'une. Cela étant dit, les villes vont s'étendre et vont posséder différentes cultures. Jusqu'à quel point pouvons-nous mélanger les différentes cultures ? Le doute subsiste, mais la formule rafraîchit un genre de jeu battu et rebattu.

Lors de la démo, les spectateurs ont été transportés à travers différentes ères : des Romains se sont transformés en Kmer, avant de mélanger des traits chinois pour enfin finir avec une culture allemande - lieu de la Gamescom oblige.

Malgré l'impossibilité de voir les combats, Amplitude a confirmé l'importance de la topographie lors des guerres. Les différents niveaux du terrain, par exemple, vont avoir un rôle important dans les combats. Les joueurs auront un meilleur contrôle tactiques des batailles et la géographie devra être prise en considération pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Humankind

Outre la possibilité de gagner des guerres à tour de bras pour remporter la victoire finale, la réputation est le but du jeu. Tout tourne autour de l'empreinte laissée dans l'histoire, facilité par les différents traits acquis lors des mélanges de culture. Cela étant dit, rien ne vous empêche de garder la même civilisation de bout en bout : cela augmentera la difficulté puisque vous n'acquiererez pas de nouveaux traits.

Outre la surprise et l'intérêt que ce jeu nous a portés, - par l'aspect gloire du jeu et aussi parce qu'il ne font pas un nouvel Endless - Amplitude a allumé la flamme de l'impatience, et il sera dur de la contrôler en attendant Humankind, prévu pour 2020.

Humankind

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant