Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
OlliOlli World

OlliOlli World, notre test

Ce mois de février commence décidemment bien !

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Cela fait bien longtemps que nous n'avions pas accordé autant d'attention à un jeu d'arcade qu'à ce OlliOlli World. Le studio Roll7 nous livre ici une petite pépite qui ravira les fans de skateboards, et bien au-delà. Les précédents opus de la série formaient déjà une belle base pour construire ce troisième OlliOlli ; des décors riches et variés aux couleurs chatoyantes, beaucoup d'obstacles et de surfaces qui ne demandent qu'à être rider à toute vitesse et une difficulté exigeante qui ne manquera de nous faire serrer les dents à plusieurs reprises.

HQ

Comme évoqué plus haut, la première chose qui nous frappe lorsque nous lançons le jeu, ce sont les couleurs ! Chaque détail de ce monde aux graphismes de dessin animé, nous illumine d'une pluralité de couleurs qui semblent usées toutes les teintes existantes. Le style graphique et la touche d'humour de ce OlliOlli World n'est pas sans nous rappeler le dessin animé Foot 2 Rue. Le scénario, c'est justement l'une des nouveautés du titre, même si ce n'est pas le point-clef du jeu.

Dans cet arcade game, nous sommes mis dans la peau d'un skater inconnu qui est promis à devenir la prochaine légende du skate à Radlandia. Grâce aux guides et aux bons conseils qu'un groupe de collègues charismatiques nous donne, nous apprenons tous les tips et les compétences pour rejoindre les dieux de la discipline à Gnarvana - l'Olympe pour les plus grandes stars du sport.

Ceci est une annonce:
OlliOlli WorldOlliOlli World

Ce n'est pas la prémisse la plus originale et elle semble ajouter peu à la narration, mais elle fournit un petit fil rouge avec lequel nous suivons le protagoniste principal et fournit également le contexte pour les différentes zones du jeu.

Chacune de ces zones est en lien avec un dieu du skate au style distinctif. Au total, il y a cinq zones avec une moyenne de 18 niveaux par zone, et chacune d'entre elles est définie par une esthétique propre avec des compétences et des obstacles qui viennent à chaque level up en complément de course. Il y a un score pour chaque niveau et un ensemble de scores prédéterminés pour nous mettre au défi de les surmonter.

Chaque fois que nous accomplissons un objectif ou que nous terminons un niveau, nous débloquons de nouvelles améliorations esthétiques pour notre avatar ; tenues, coiffures, accessoires ainsi que de nouvelles planches et roues. Il y a une option presque illimitée de personnalisation pour faire de notre personnage « le plus unique » des skaters. Mais même avec une telle section cosmétique, ce qui ressort le plus dans ce jeu, c'est sa jouabilité. Parce que dans OlliOlli World chaque niveau est un défi impitoyable.

Ceci est une annonce:
OlliOlli WorldOlliOlli World

Les tutoriels au début de chaque zone vous montreront la base d'un nouveau trick, mais chaque niveau devient exponentiellement plus compliqué une fois que vous les passez et chaque erreur vous forcera à recommencer à partir du dernier point de contrôle. Dans ce monde, nous nous déplaçons à pleine vitesse à travers des rampes et des clôtures, sautant des escaliers et évitant des trous, le tout en réalisant des figures plus techniques les unes que les autres jusqu'à ce que nous arrivions à la ligne d'arrivée.

Après un certain point, nous débloquons des chemins alternatifs, ces derniers sont surnommés : les routes de l'extrême. Comme leurs noms l'indiquent, ces derniers sont plus complexes, mais la difficulté en vaut la peine, puisque si vous parvenez à les terminer, vous débloquerez de nouveaux niveaux secondaires cachés dans la carte de la région. Ces routes secondaires constituent l'intrigue principale du jeu qui vous invite d'une manière originale à toutes les découvrir.

OlliOlli World

La plupart des sauts et des tricks s'effectuent avec le joystick gauche, chaque mouvement doit également être réalisé dans le bon timing si vous ne voulez pas vous retrouver la tête dans le bitume. En fin de compte, tous ces enchaînements deviennent une parfaite chorégraphie entre vos doigts et votre manette afin de surmonter les défis de chaque niveau.

Vous aurez probablement besoin de faire quelques tentatives pour venir à bout de chaque chemin, certains d'entre eux pourront même vous faire recommencer un nombre incalculable de fois au point de vouloir jeter votre manette par la fenêtre (ne le faites pas, les manettes n'aiment pas ça). Ce n'est pas injuste, c'est juste le jeu. Nous déplorons peut-être l'absence de réattribution des points de contrôle, ce qui nous aurait facilité les choses dans certains cas.

OlliOlli WorldOlliOlli World

Malgré cela, nous ne pouvions pas nous arrêter d'essayer de braver tous les niveaux compulsivement en visant le top score à chaque fois. Contrôler notre personnage et voir défiler les paysages à toute vitesse, le tout en sautant et en faisant des figures dingues était vraiment divertissant.

Chaque nouvelle tentative nous a appris comment mieux réaliser nos mouvements et le sentiment d'amélioration permanente en tant que joueur est constamment présent. Si vous faites une erreur, le jeu vous renvoie au dernier point de contrôle immédiatement, ce qui est primordial pour garder le rythme. Le jeu en ligne n'est pas strictement nécessaire, même si vous deviendrez très vite accro à la course au meilleur score. OlliOlli World a été l'un des jeux les plus agréables auquel nous avons pu jouer en ce début d'année.

HQ
OlliOlli WorldOlliOlli World
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Un gameplay addictif. Nous avons le sentiment permanent de progresser. Le level design et les chemins bonus.
-
Le système de contrôle du personnage fait souffrir la manette. Le scénario est anecdotique et n'apporte pas de réelle plus-value au titre.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant