Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
textes de gadget

PC Engine CoreGrafx Mini

Plus niche que les autres mini-consoles mais diablement efficace.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Peu de gens se rappellent du PC Engine, ou TurboGrafx-16, une console ayant connu un grand succès au Japon dans les années 80 et 90 mais n'ayant eu un impact que très réduit en Occident à cause de sa sortie tardive et de l'absence de soutien de son constructeur. Konami croit aux secondes chances, et en collaborant avec les spécialistes hardware de chez Hori, a décidé de ressuscité cette console de salon méconnue. Elle revient donc à la vie en tant que mini-console, dans la même optique que les récentes rééditions des machines de Sega et Nintendo. Alors, comment se compare-t-elle à ces deux grands ? Mérite-t-elle cette seconde chance ?

Pour savoir si l'histoire se répète ou non, commençons avec le hardware, qui est beau et donne l'impression d'être solide. Si vous avez déjà une petite collection de mini-consoles, le PC Engine CoreGrafx Mini sera exactement là où il est supposé être, et ce malgré sa couleur grise qui lui retire un peu de sa personnalité.

Les manettes sont la partie la plus notable. Elles contiennent des interrupteurs rapides que l'on peut allumer ou éteindre dans certains jeux. Sans être la solution la plus satisfaisante, cette nouvelle approche a le mérite de tenter quelque chose et constitue une vraie curiosité. La manette est réactive et satisfaisante en main, sans parler du câble de trois mètres qui l'accompagne, nous permettant de jouer à peu près n'importe où dans une pièce. En revanche, sachez que la mini console est vendue avec une seule de ces manettes, il faudra donc repasser à la caisse pour jouer a plusieurs.

Ceci est une annonce:

La console contient énormément de jeux, cependant, la majorité d'entre eux sont en japonais ce qui les rend au mieux, moins tentant, au pire complètement inaccessibles. Après plusieurs heures passées à arpenter le catalogue, nous sommes arrivés à la conclusion que cette petite machine devrait particulièrement plaire aux japanophiles, aux fans de rétros et aussi aux joueurs qui adorent les shoot'em up. A part quelques crossovers venus de la TurboGrafx-16, les parties japonaises et anglaises de la console sont remplies d'excellents shooters. Allant de classiques comme R-Type et Gradius à d'autre pépites un peu moins connues comme Soldier Blade, dans tout les cas, la qualité est là.

PC Engine CoreGrafx Mini

La plupart de ces titres seront complètement nouveaux pour vous (comme ils l'ont été pour nous). Le rythme des rétros-RPG ne conviendra peut-être pas à tout le monde mais ces jeux textuels ne sont pas beaucoup représentés (sans parler des RPG en japonais que nous n'avons pas pu tester pour des raisons évidentes). Le catalogue est aussi varié en genres : jeux de courses, jeux de plateformes et même un bon jeu de Pinball intitulé Alien Crush. Vous trouverez aussi une sélection de jeux Bomberman.

Étant donné le nombre total de 57 jeux (dont des doublons), nous ne les testerons pas un par un mais parmi ces 57 se trouvent d'excellentes expériences et d'autres...simplement horribles comme un jeu de plateforme nommé J.J & Jeff dont nous ne voulons plus jamais entendre parler. Mais pour chaque titre décevant, il y deux ou trois shooters très bons et quelques autres titres intrigants comme Military Madness, un jeu au tour par tour, Victory Run, jeu de voiture ou Splatterhouse, un bon platformer. Au final, nous avons passé le plus de temps et nous sommes plus amusés sur les titres de la TurboGrax-16, ce qui est surement du au fait que ses jeux soient majoritairement en anglais.

Ceci est une annonce:

Malgré tous ses aspects positifs, le PC Engine CoreGrafx Mini n'est pas donné, la console coutera autour de la centaine d'euros. Sans oublier qu'il vous faudra une seconde manette (il sera même possible de jouer jusqu'à 5 avec l'adaptateur adéquat mais cela double le prix original de la console). Avec un prix aussi élevé, la qualité de l'émulation est d'autant plus importante et nous sommes heureux de vous faire savoir que nous n'avons rien à redire sur ce sujet, peu importe le jeu.

Vous pourrez choisir entre 5 ratios d'image différents (dont un pour le TurboExpress, bien qu'il sera surement trop petit pour faire quoique ce soit) et vous pouvez même faire passer l'image en CRT si vous voulez retourner en 1999. En revanche, l'interface est un peu maladroite par endroits, les symboles pour les jeux ne sont pas toujours clairs. De plus, passer d'une console à l'autre (une grande partie de l'expérience) n'est pas non plus très accessibles.

Nous avons joué à un maximum de jeu et notre coup de cœur ne réside pas forcément dans les graphismes (bien que la plupart de ces titres aient très bien vieillis) mais plutôt dans la musique absolument magique. Évidemment, on tombera sur des morceaux de Synthé poussifs mais la plupart des bandes-son sont simplement excellentes.

Nous avons énormément apprécié le temps passé avec le PC Engine CoreGrafx Mini mais son prix et l'absence de deuxième manette jouent en sa défaveur. En résulte un produit de niche qui n'aura pas le même attrait que nos mini-consoles favorites de Sega et Nintendo. Malgré tout, l'attention portée à sa construction en fait une option décente pour les fans de rétros et les joueurs de shooters qui veulent pouvoir remonter le temps.

PC Engine CoreGrafx MiniPC Engine CoreGrafx Mini
PC Engine CoreGrafx Mini
PC Engine CoreGrafx Mini
PC Engine CoreGrafx Mini
08 Gamereactor France
8 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant