Français
tests
Port Royale 4

Port Royale 4

La licence de simulation de commerce est de retour au port. Nous sommes donc montés à bord pour inspecter le navire.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

En tant qu'amoureux des jeux de création d'empire, nous avions hâte de nous essayer à Port Royale 4. Le titre se déroule aux Caraïbes entre les 16ème et 17ème siècles, à l'époque où les pouvoirs coloniaux s'y affrontaient et se mesuraient également à nombre de pirates pour le contrôle des ressources de la région. Nous n'avons cependant pas joué aux autres opus de la licence. Le dernier d'entre eux, Port Royale 3 était sorti en 2012. Première impression : Port Royale 4 est bien plus centré sur le commerce que nous le croyions, le combat et la conquête ne jouant ici qu'un rôle secondaire.

Le coeur du gameplay du titre se trouve sans aucun doute dans le micromanagement des échanges. Gaming Minds Studios parle d'ailleurs de son titre comme une simulation d'échanges commerciaux. Vous passerez en effet le plus clair de votre temps à naviguer sur la map entre vos villes et vos bateaux afin de faire autant de profit que possible. La map est d'ailleurs énorme, représentant toutes les Caraïbes, dont le Golfe du Mexique, le sud de la Floride et le Venezuela. A la différence des jeux précédents, la map de la campagne est entièrement en 3D et vous permet de zoomer jusque dans vos villes pour y construire divers bâtiments. Elle est également plutôt jolie, remplie de jungle et de maisons cosy. La différence entre la rive et la mer profonde du large est également très agréable à observer, d'autant que le tout est accompagné d'un cycle jour-nuit. La musique remplit quant à elle très correctement son rôle.

Quatre nations sont ici jouables, chacune offrant un personnage facilitant le commerce, la construction ou la piraterie. Les Espagnols sont la faction la plus implantée dans la région, tandis que les Anglais sont en quelque sorte les nouveaux venus tentant de les déstabiliser. Les Français démarreront en Louisiane et tenteront eux aussi d'obtenir leur part du gâteau, à moins que les Hollandais ne parviennent à les en empêcher. Nous aurions d'ailleurs voulu commencer le jeu avec ces derniers, mais il nous fallait malheureusement d'abord venir à bout de la campagne avec l'Espagne. Port Royale 4 parvient en tout cas à mélanger habilement la situation historique de l'époque et le jeu. La majorité de notre campagne espagnole était par exemple centrée sur la défense de nos villes contre les attaques des autres nations.

Port Royale 4

L'élément principal du jeu étant le commerce, chaque ville propose des produits spécifiques, qu'il s'agisse d'objets de luxe, de cacao, de coton ou de rhum. Ils manqueront par conséquent des autres ressources, qui vaudront donc plus cher dans cette région. Il vous faudra donc construire des bateaux, acheter à un prix intéressant et vendre là où vous pourrez en tirer le maximum de profit. Pour ce faire, le titre mettra à votre disposition 18 types de bateaux pouvant être groupés en convois pour plus de capacité de transport et de protection. Chaque ville affiche clairement ses prix et ses ressources, notamment par le biais de jauges rendant le tout parfaitement clair. L'or accumulé au cours de vos périples vous permettra alors de construire davantage de bateaux, d'avoir accès à plus de villes et de développer vos ports.

Si le tutoriel est plutôt bon, il nous a quand même fallu du temps pour saisir l'économie du jeu. Passer manuellement d'une ville à l'autre pour faire des affaires se fait, mais nous sommes tout de même heureux qu'il soit possible d'automatiser tout cela. Il vous faut pour cela choisir une route et les ressources à acheter pour en faire l'acquisition et les vendre au meilleur prix. Malheureusement, il nous fallait souvent vérifier, ajuster et surveiller, ce qui ressemble vite davantage à un travail qu'à un jeu. Nous comprenons bien entendu ce qui est intéressant là dedans, mais cela ne plaira clairement pas à tout le monde.

Gaming Minds Studio a fort heureusement incorporé d'autres éléments à son jeu afin de parler à une audience plus large. Chaque nation possède un vice-roi vous guidant à travers la partie. Qu'il s'agisse de la répartition des colons ou de la création de certains édifices. Certaines tâches vous sont parfois proposées afin de gagner en renommée, ce qui vous permettra par la suite de rechercher de nouvelles technologies, de construire des navires de guerre et de recruter les capitaines nécessaires à leur navigation. Développer votre ville en y ajoutant diverses plantations, des hôpitaux et des chantiers navals permet également de diversifier l'expérience de jeu.

Port Royale 4Port Royale 4

Si le titre est avant tout une simulation de commerce, nous pensons tout de même que la façon dont le combat a été implémenté est un défaut. Tout d'abord, les batailles ne sont désormais plus en temps réel mais au tour-par-tour. Cela donne une impression étrange, la map étant en 3D et en temps réel pendant tout le reste du jeu. De plus, ces batailles manquent de couleurs et ne donnent que peu de sensations. Ces dernières deviennent plus importantes à mesure que vous gagnez en pouvoir et que les conflits s'intensifient, rendant ainsi leur manque d'intérêt encore plus dommageable.

Il n'est d'ailleurs concrètement possible de simuler les batailles que lorsque vous êtes de puissance similaire ou bien supérieure à votre adversaire. Si ce n'est pas le cas, vous perdrez tout en vous rendant. Enfin, la piraterie ne semble pas être une stratégie viable. Si vous pouvez transformer chaque convoi en flotte pirate et attaquer les marchands concurrents, il vous sera presque impossible de battre en retraite. La plupart de nos batailles de ce genre se sont donc terminées par une destruction complète de notre convoi. Vous vous en douterez, cela ne valait donc pas le coup.

Port Royale 4Port Royale 4Port Royale 4
Port Royale 4

Port Royale 4 n'est pas un jeu que l'on peut qualifier de simple. Terminer une campagne devrait vous prendre une quinzaine d'heures, mais il est également possible de jouer infiniment. Nous avons pu établir des routes intéressantes, mais il nous a tout de même fallu les ajuster constamment afin qu'elles le restent. Il devient en effet difficile de conserver un réseau de qualité lorsque les pirates passent à l'attaque et que d'autres nations se décident à entrer en guerre. Les attaques vous dépossèderont de vos ressources tandis que la construction de votre flotte vous demandera des fonds importants. Nous avons à plusieurs reprises du recharger d'anciennes sauvegardes car nous nous étions retrouvés coincés.

Globalement, Port Royale 4 est une simulation d'échanges commerciaux très détaillée qui saura satisfaire les amateurs de micromanagement et d'économie virtuelle. De nombreuses heures peuvent être passées à optimiser les trajets de vos bateaux et la map rend le tout encore plus agréable. Difficile cependant de ne pas craindre que le système de combat au tour par tour ne desserve pas le titre aux yeux d'une audience plus large, nous y compris. Une chose est sure, si ce point ne vous pose pas trop de problèmes vous devriez pouvoir y passer nuits entières.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Une map détaillée et bien conçue, idem pour les mécaniques de commerce
-
Les échanges qui requièrent un micro-management constant, le système de combat limité
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Port Royale 4Score

Port Royale 4

TEST. Written by Marco Vrolijk

La licence de simulation de commerce est de retour au port. Nous sommes donc montés à bord pour inspecter le navire.



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.