Gamereactor follow Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
The Legend of Zelda: Breath of the Wild

The Legend of Zelda : Breath of the Wild - Aperçu sur Switch

Y'a-t-il sur la prochaine console de Nintendo de réelles différences avec la version Wii U ?

Facebook
TwitterRedditGoogle-Plus

Comme cela avait déjà été le cas lors de la transition entre la GameCube et la Wii, Nintendo a décidé de reporter la commercialisation d'un opus de Legend of Zelda développé à l'origine pour une console qui n'a pas rencontré le succès escompté. Attendu sur Wii U et Switch, The Legend of Zelda : Breath of the Wild est donc chargé de faire la passerelle entre les deux plateformes de Nintendo, puisqu'il s'agira du dernier jeu pour l'une et du premier pour l'autre...

Nous entendons parler du titre depuis des années maintenant, et ce n'est pas la première que nous avons pu l'essayer à Gamereactor, donc permettez-nous de nous écarter des concepts basiques et des mécaniques déjà rencontrées. Il est tout de même important de rappeler qu'il s'agit d'une expérience open-world (ou, comme Nintendo aime dire, une « aventure open air »), dans laquelle vous incarnez un Link amnésique pouvant librement explorer le monde au bon vouloir qui l'entoure. Son outil principal cette fois-ci est la Sheikah Slate (une référence évidente à la forme portable des deux consoles), qui est utilisée à la fois pour interagir avec l'environnement et déployer un pouvoir de télékinésie.

En outre, la démo Switch, proposée lors des événements organisés dans différentes capitales européennes le 13 janvier dernier (au Grand Palais à Paris), n'offrait pas réellement de nouveau contenu, et durant le temps que nous avons joué, nous n'avons pas relevé d'éléments de gameplay supplémentaires. La démo commence au début de l'histoire, avec Link endormi et à moitié nu dans une cave. Eveillé par la voix de la Princesse, il s'habille avec ce qu'il trouve dans le coffre à proximité avant de récupérer ensuite sa toute nouvelle tablette et sortir explorer le vaste monde-ouvert qui lui est proposé. Etant donné qu'aucun nouvel élément scénaristique ou mécanique n'a été ajouté, l'intérêt était plutôt de tester les performances du jeu sur Nintendo Switch.

The Legend of Zelda: Breath of the Wild

Être aveuglé par les premiers rayons du soleil après avoir quitté la sombre cave est aussi surprenant que lors de notre première expérience sur Wii U. Nous ne parvenons toujours pas à nous accoutumé de cette vision d'Hyrule dévastée mais verdoyante. C'est maintenant encore plus attractif pour l'œil grâce à la qualité de la résolution en 900p et au champ de profondeur plus étendu. Bien que les deux versions offrent la même map à explorer, les graphismes plus nets permettent de scruter l'horizon avec plus d'aisance sur Switch, et de voir ainsi ce qui vous attend en chemin.

Une marche jusqu'au pré où reposent les ruines du Temple du Temps nous a permis de noter une autre différence : la légère amélioration des textures. Mais la différence que nous avons particulièrement apprécié reste la grande vivacité des couleurs, plus marquée que sur Wii U.

The Legend of Zelda: Breath of the Wild

Lorsque vous décrochez la Nintendo Switch du Dock et pour y jouer de façon nomade, ce n'est plus tout à fait la même histoire. Au lieu des 900p, le jeu tourne sur l'écran 6.2 pouces en 720p. Tout comme la Wii U. Les petits détails ne sont plus aussi importants vu la taille réduite de l'écran. Nous ne sommes d'ailleurs pas convaincu par le plaisir d'y jouer en déplacement, même si la position de la caméra, généralement proche de Link, permet une vision suffisante des alentours (mais pas la même clarté donc). Le positionnement de vos mains sur les Joy-Con est confortable, la disposition des boutons permettra tout de même une expérience mobile de qualité. Signalons enfin que les temps de chargements seront plus courts sur Switch que sur Wii U (particulièrement pour la version matérialisée), et ce grâce au format carte de la console hybride.

Bien qu'on ne parvient pas réellement à s'en rendre compte sur les vidéos proposées jusqu'à maintenant, The Legend of Zelda : Breath of the Wild a bien été amélioré sur Switch, en dépit de n'être à l'origine qu'une adaptation d'un titre conçu pour une autre console, en l'occurrence la Wii U. Les différences précédemment citées sont notables, mais sont subtiles et nuancées. Elles n'affecteront donc pas l'expérience de jeu l'une ou l'autre plateforme. Nous considérons que l'upgrade n'est pas suffisant pour faire pencher la décision de l'achat du jeu sur tel ou tel support. La question est de si vous êtes prêt à payer pour pouvoir jouer de façon nomade, et d'abandonner votre Wii U aussi rapidement (si tant est que vous en ayez une). Quoi qu'il en soit, The Legend of Zelda : Breath of the Wild sera à n'en pas douter l'un des meilleurs jeux de cette année. Et assurément un titre à surveiller de très près lors de sa sortie le 3 mars prochain...

The Legend of Zelda: Breath of the Wild