Gamereactor follow Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
previews
Phoenix Point

Aperçu de Phoenix Point

Le futur jeu de stratégie au tour par tour renouvelle son Early Access.

Facebook
TwitterRedditGoogle-Plus

Les jeux de stratégie peuvent être parfois trop compliqués et dans un genre qui est déjà basé sur la profondeur, l'équilibre entre stratégie pure et accessibilité peut faire la différence qui fait ou empêche le succès à long terme. Xcom et Xcom 2, les remakes de Firaxis des classiques du jeu tactique au tour par tour, ont su trouvé le "sweet spot" mieux que ses concurrents : le mélange entre une campagne de stratégie en temps réel et des batailles au tour par tour contre des envahisseurs extraterrestres. Sur ces mêmes bases, un jeu appelé Phoenix Point sortira l'année prochaine.

Vous ne devez pas non plus prendre Phoenix Point pour un clone de Xcom, surtout lorsqu'un certain nombre de studios ont, au fil des années, publié des jeux de de stratégie qui empruntent beaucoup à la série de science-fiction. Phoenix Point a de différent qu'un certain Julian Gollop, qui était l'un des deux principaux architectes de UFO : Enemy Unknown (ou X-COM : UFO Defense comme on l'appelait outre-Atlantique) en 1994, est aux commandes. Si quelqu'un connaît bien le genre, c'est lui.

Mais assez parlé du passé, même si c'est pertinent. Nous avons joué la version "backer" du jeu, c'est à dire une version en développement jouable par les donateurs. Récemment, une seconde mise à jour a été déployée et bien qu'elle soit plutôt limitée à certains égards, elle montre la vision de Snapshot Games pour ce qui pourrait bien être le véritable successeur spirituel des classiques de la stratégie.

Phoenix PointPhoenix Point

Phoenix Point met les joueurs sur une terre envahie par un étrange brouillard extraterrestre qui englouti les villes et les recouvre de rouille. Il apporte avec lui des bêtes monstrueuses et des créatures thérianthropique (mi-homme, mi-animal). Il ne s'agit pas simplement de combattre, mais plutôt d'éviter l'extinction. Les extraterrestres que nous affrontons ici sont aussi très variés, on trouve aussi bien des ennemis mutants qui semblent engendrer des boucliers et des armes au milieu du combat que des boss arachnides géants qui piétinent le champ de bataille.

Les types d'ennemis que nous avons vus ont l'air sinistre et mortel. Selon l'histoire, le virus pandora permet à ces bêtes de s'adapter à vos tactiques, bien que nous n'ayons pas vu une évolution claire de cette capacité au fil du temps, peut-être en raison de la structure de la démo. Néanmoins, nous sommes intrigués de voir comment cette fonctionnalité va se mettre en place, surtout à mesure que vous avancez dans la campagne et que vous déverrouillez vraisemblablement de nouvelles armes et capacités. Vous aurez certainement besoin de tous les avantages que vous pouvez trouver car les monstres extraterrestres sont franchement ardus. Il vous faudra habilement mélanger des unités de mêlée lourdement blindées et des unités de combat rapproché avec des variantes à distance.

Phoenix Point

La démo comporte deux parties. L'une est un scénario écrit, vraisemblablement tiré de la campagne, l'autre permet de jouer des niveaux générés de façon procédurale. Nous avons joué la mission en premier et c'était une introduction punitive au jeu. Même après avoir lu le guide et su ce qui allait arriver, le boss araignée géant à la fin était une conclusion douloureuse pour une première approche. Économiser nos ressources n'aura pas suffit et les affrontement de boss s'annoncent réellement corsés.

Phoenix PointPhoenix Point

Pour vaincre vos ennemis il faudra utiliser intelligemment un système de point assez standard, Chaque action et déplacement vous en coûtera un certain nombre. Plus interessant, le système de volonté donne aux joueurs une deuxième ressource à exploiter. Elle peut être utilisée pendant votre tour pour vous tirer d'affaire, mais peut aussi s'éroder avec le temps lorsque vous effectuez des actions dans le tour de l'ennemi, comme la surveillance.

Une autre chose qui pourrait bien différencier Phoenix Point de ses contemporains est l'accent mis sur la gestion des stocks. Les personnages peuvent changer d'équipement facilement et les joueurs doivent prendre les caisses de butin placées autour de la carte. Cela vous offre un coup de pouce utile sur le plan des ressources, mais peut potentiellement vous éloigner d'une position forte ou, pire encore, vous inciter à diviser votre équipe (une décision qui peut s'avérer désastreuse). Nous voyons beaucoup de potentiel tactique sur l'ensemble du champ de bataille, mais il y aura aussi toute une série de décisions intéressantes à prendre pour les joueurs. Il ne semble pas, cependant, qu'il y aura des réponses faciles.

Phoenix Point

Nous avons pris plaisir à explorer les cartes générées au hasard ; agréablement détaillées et construites en utilisant plusieurs éléments de la mission de campagne. Malgré leur nature apparemment aléatoire, les escarmouches offrent beaucoup de matière à réflexion, notamment à vos tactiques. Vous devez être conscient de vos soldats et de leurs capacités respectives pour vous positionner en conséquence. Mais en créant des goulots d'étranglement hors des environnements (étonnamment destructibles) et en canalisant vos ennemis sur une seule et même zone, vous pouvez être très efficace. Cela dit, le nombre d'unités adverses rencontrées vous obligera à trouver du ravitaillement dans les niveaux (que vous devrez trouver les caisses mentionnées précédemment) et utiliser l'équipement qui s'y trouve.

Il y a une atmosphère sombre dans Phoenix Point, une ambiance oppressante qui donne un avant goût de l'histoire fascinante qui reste à venir. Le jeu est prévu pour PC et Xbox One l'année prochaine (bien que vous pouvez acheter en accès anticipé sur PC) et donnera très certainement matière à réflexion aux joueurs à l'esprit tactique. Nous sommes de plus en plus optimistes quant aux quelques heures passées sur cette version "backer" et nous sommes très impatients de mettre la main sur le jeu une fois fini.