Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
Spider-Man

Spider-Man

Sony et Insomniac veulent redonner vie au héros emblématique de Marvel sur PS4. Nous avons donc passé deux heures intenses en compagnie de Spidey.

Facebook
TwitterReddit

Nous avons pris la route de Berlin, pour voir de plus près les dernières aventures de Spider-Man. Nous avons joué les deux premières heures en exclusivité sur la PS4. Pour l'occasion, nous avions resorti notre ancienne Nintendo GameCube et Spider-Man 2 : ça peut faire rire, mais malgré l'ancienneté de ce jeu, il reste néanmoins une référence pour beaucoup quand il s'agit de Peter Parker.

Selon le directeur artistique Bryan Intihar, l'intrigue est vaguement inspirée de la série télévisée The Ultimate Spider-Man. Nous avons donc affaire ici à un personnage expérimenté : Parker au début de sa carrière, à la mi-vingtaine. Cette approche se reflétera dans le développement de Spidey, car notre héros doit apprendre à faire confiance aux autres et à demander de l'aide à ses amis. D'un autre côté, on retrouvera le personnage de Peter, qui ne peut plus supporter son alter-ego. Ce conflit intérieur devrait déterminer de grandes parties de l'histoire, car son identité publique prendra autant de place dans le jeu que lorsqu'il enfile son costume rouge-bleu.

Dans les missions, nous prenons soin des gens et traitons parfois de problèmes lambda. Dans une séquence qui se déroule dans un laboratoire, nous devions résoudre des mini-jeux assez simples. Dans une autre séquence, nous devions aider Tante May à servir des repas dans un centre pour sans-abris. Évidemment, la relation que vous aurez avec Mary Jane aura aussi son importance, elle sera d'ailleurs jouable dans l'une des premières scènes du jeu.

Spider-man se bat toujours de la même façon qu'à l'époque sur GameCube. Nous faisons des pirouettes pour frapper les méchants, évitons le danger avec notre sens de l'araignée et aidons le NYPD dans la lutte contre le crime. Le combat rappelle fortement les jeux Arkham : les combos sont merveilleusement fluides et construits avec complexité, avec une puissance croissante et de nouveaux gadgets. Le premier combat de boss était magnifiquement mis en scène, même sans interface pour nous appuyer.

Spider-Man

Différentes classes d'adversaires nous mettent au défi d'utiliser l'environnement de manière créative, et une action soigneusement réfléchie est récompensée dans les missions. Dans un musée, nous nous devions d'être furtifs lorsque nous attaquions les gardes, par exemple. Aussi, bien que cette mission soit très linéaire : la vision et l'inspiration d'Insomniac étaient proprement mises en œuvre.

Lorsque vous vous baladez à travers Manhattan, vous verrez aussi les paysages colorés d'après la vision d'Insomniac. New York est divisé en huit districts, qui sont censés être visuellement et ludiquement différents les uns des autres. Cependant, la session était beaucoup trop courte pour être en mesure d'examiner cela en détail. Les fans de Marvel trouveront cependant de belles surprises, car parmi les points de repère de New York, les fans noteront des similarité avec le monde de la bande dessinée, telles que la présence de la Stark Tower (d'Iron Man).

Spider-ManSpider-Man
Spider-Man
Spider-ManSpider-Man
Spider-ManSpider-ManSpider-Man