Français
Gamereactor
previews
Project Triangle Strategy

Project Triangle Strategy - Premières Impressions

La démo surprise du SRPG de Square Enix.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Les fans de Fire Emblem ont probablement été déçus de l'absence d'annonce au dernier Nintendo Direct. En revanche, si Fire Emblem n'a montré aucun signe de vie, un autre jeu a probablement retenu l'attention des joueurs de SRPG : il s'agit de Project Triangle Strategy. Le jeu reprend le style graphique magnifique de Octopath Traveler en HD-2D, accentuant les sprites de personnages et des environnements en 3D. De plus, une démo du jeu est sortie immédiatement après le direct sur le Nintedo eShop.

Si Octopath Traveler s'inspirait fortement des anciens jeux Final Fantasy et autres SaGa, il est clair que Project Triangle Strategy est le successeur spirituel de la série Final Fantasy Tactics. Le concept et la production sont d'ailleurs crédités à Tomoya Asano qui avait travaillé sur Final Fantasy Tactics : War of the Lions, Octopath Traveler et Bravely Default. Les joueurs les plus investis verront même des similarités avec Tactics Ogre, un autre titre excellent appartenant au même genre.

Le jeu se déroule donc sur le continent de Norzelia qui comporte trois pays : Glenbrook, Aesfrost et Hyzante. Ces trois nations se sont déjà affrontées pour les ressources importantes que sont le sel et le fer dans l'éponyme "Guerre du sel et du fer" qui s'est conclue par un traité de paix. Vous incarnez Serenor, ami proche du Prince Roland, héritier du Royaume de Glenbrook.

La démo lance tout de suite le sixième chapitre du jeu appelée "Souviens-toi de moi". Et même si la scène d'introduction est extrêmement dramatique, attraper le train en route est simple et le cadre de la première bataille est très clair.

Cette dernière est assez basique. Vous devez emmener Serenor et le Prince Roland à un pont en vous débarrassant de vos ennemis sur le chemin. Vous allez pouvoir utiliser neuf personnages dans cette démo. Serenor et Roland excellent au combat rapproché mais ont chacun leurs propres capacités uniques : Serenor lance une attaque lui permettant de retarder le tour de son ennemi et Roland peut frapper deux fois.

Project Triangle Strategy

Les autres personnages ont également leurs spécificités : Benedict le stratège applique des buffs à ses alliés, Anna l'Espionne peut faire deux actions en un tour, Corentin l'Érudit a des pouvoirs a base de glace qui bloquent les ennemis, etc. Le premier affrontement n'est rien de bien compliqué mais si vous laissez votre compagnie se faire encercler, ils se feront contourner et poignarder dans le dos. C'est une excellente mise en bouche puisqu'elle exige que vous soyez bien au fait des pouvoirs de chacun de vos personnages.

Après ce combat, l'histoire continue et se raconte majoritairement sur une carte du monde montrant des événements principaux et secondaires. Les évènements secondaires sont de courtes cinématiques qui contribuent à établir le monde du jeu et à développer l'intrigue politique, les évènements principaux font avancer le scénario. Rapidement, l'une des mécaniques les plus importantes du jeu est enfin introduite : l'Échelle de la Conviction.

En rentrant, Serenor doit choisir entre céder Roland à Aesfrost ou le défendre coute que coute. De manière assez intéressante, chaque membre de votre groupe prend part à la décision (sauf Corentin, pour une raison qui nous échappé) puisqu'elle se fait via un vote. Avant ce vote, vous avez la possibilité d'explorer une ville proche pour orienter la décision. Cependant, les conséquences sur le reste de l'histoire sont assez floues puisque nous n'y avons pas accès. Si les développeurs choisissent de mettre en place une histoire à branche, la rejouabilité sera extrêmement élevée. La bande-annonce a déjà confirmé qu'en fonction de l'allégeance de Serenor à différentes convictions - les trois alignements du jeu : Utilité, Moralité et Liberté, influera sur les individus se ralliant à la cause ou bien l'abandonnant.

De plus, toujours dans ce contexte de démo, il n'y a apparemment pas de choix de classe pour les personnages. Que l'on aime ou pas, le fait que les personnages puissent se spécialiser les fait généralement manquer de personnalité. Par exemple, dans Fire Emblem : Three Houses, chaque unité était meilleure en Seigneur Wyvern. Je suis curieux de voir la direction que Project Triangle Strategy prend à ce sujet. Pour le moment, chaque personnage est distinct et unique, et je préférerais cela à une personnalisation sans limite.

Pour conclure, Project Triangle Demo est un bon avant-gout de ce que promet d'être le SRPG de Square Enix. La volonté du développeur a collecter des retours n'est que bon signe pour son avenir et il ne reste plus qu'à attendre 2022 pour voir si le jeu tient ses promesses.

Project Triangle StrategyProject Triangle Strategy
Project Triangle Strategy

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.