Français
Gamereactor
textes de series

Que vaut la première saison de WandaVision ?

Si la formule Marvel vous fatiguait, vous risquez d'être agréablement surpris.

"Qu'est-ce que le deuil sinon de l'amour refusant de s'éteindre ?". Même si cette jolie réplique a été un peu moquée après l'avant-dernier épisode de WandaVision, elle encapsule parfaitement l volonté de secouer un peu ce que sont les séries de super-héros. Après tout, le thème principal de WandaVision est le deuil, l'accepter la perte, surtout si l'on a pas la possibilité ou la force pour confronter ou inverser les évènements ayant mené à ladite perte. Un angle osé pour une série qui, dès le départ, fait tout pour se démarquer, et le fait avec brio.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Le début de WandaVision est simplement brillant. Les décors et les idées tiennent la route et sont reliés entre eux par des questions restant en suspens sur l'autorité et, encore, le deuil. En voyageant à travers les différentes ères de la télévision, des années 50 à aujourd'hui, la série s'inspire de sitcoms classiques et cultes tout en continuant de disséminer des éléments de mystère.

En parallèle, des changements de scène brutaux nous rappellent que le monde de Westview est artificiel. Même si le cadre des sitcom reste jusqu'aux épisodes 5 et 6, la tension continue de grimper à l'extérieur en nous présentant des personnages clés et des trames narratives. Cette dualité fonctionne mais il est clair que le point focal est sur Wanda et Vision.

Leur amour et le respect infini qu'ils ont l'un pour l'autre sont la pierre angulaire de la série et est magnifiquement retranscrit par les jeux d'acteurs d'Elisabeth Olsen et Paul Bettany qui n'ont jamais autant excellé dans leurs personnages. Leur charisme renforcent cette pierre angulaire qui réussit sans mal à éclipser les aspects moins convaincants du show.

WandaVision

Parmi lesquels se trouvent l'antagoniste : Agatha Harkens, un personnage ayant droit à un grand reveal mais finissant plutôt plat. Non seulement ce reveal sort un peu de nul part mais il ne sert pas vraiment le reste de l'histoire puisque le personnage d'Agatha reste secondaire par rapport à Wanda et à l'illusion qu'elle a créé. C'est aussi la raison pour laquelle le rythme prend un grand coup de frein dans l'avant-dernier épisode, celui succédant à la révélation qu'Agatha était là depuis le début. Cet épisode à base de flashbacks et voyages temporels sur le passé de Wanda semble forcé et n'ajoute en rien à la cohérence de l'histoire.

Heureusement, le final rattrape cette erreur grâce à de la bonne vieille action Marvel et d'excellents dialogues. La force de la série est bel et bien la façon dont il aborde ses thèmes, d'abord en parodiant des sitcoms puis en concluant joliment.

WandaVisionWandaVision

WandaVision prouve que les contes Marvel ont encore de très bonnes surprises pour nous. La série est belle, les acteurs convaincants, le mystère bien rythmé entre action et exposition pour à la fois innover et satisfaire.

Si il n'en tenait qu'à moi, j'oublierai complètement le huitième épisode et j'aurai probablement tenté de plus jouer sur la présence du Vif-Argent d'Evan Peters. Mais tout cela relève vraiment du pinaillage. WandaVision montre que Marvel sait raconter ses histoires d'une multitude de façons différentes et si la formule établie vous lassait, vous devriez apprécier cette bouffée d'air frais qui ne présage que du bon pour la suite.

WandaVisionWandaVision
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Le volonté de diversifier qui émane de la série, l'acting de Elizabeth Olsen et Paul Bettany bluffant
-
L'antagoniste en demi-teinte, on aurait aimé plus de Evan Peters et que sa trame soit développée
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.