Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
previews
Sea of Thieves

Sea of Thieves : On a joué à la bêta, on a hâte d'y replonger !

Le vieux studio parviendra-t-il à maintenir le cap ?

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Fort d'une longue expérience, Rare flotte sur les succès depuis longtemps maintenant : le studio officiait pour Nintendo, de la NES à la Nintendo 64, et sur les bornes d'arcade avant lui. Killer Instinct, Donkey Kong Country, Kameo : Element of Power, Banjo et Kazooi ou encore Perfect Dark, sont autant de jeux audacieux, à l'univers burlesque, qui ont enchantés les enfants dès l'aube des jeux vidéo. Depuis quelques années maintenant, c'est dans les rangs de Microsoft que le studio exprime son art. Absent depuis cinq ans de la scène vidéoludique, Rare préparait en secret un jeu à l'ambition démesurée : s'incarner en pirate et voguer toutes voiles dehors avec vos amis comme fidèles moussaillons. Que vous soyez seul ou avec un, deux, trois amis (peut être plus un jour), vous parcourrez les mers, cartes aux trésors à la main, pour devenir le plus riche de tous les pirates.

Avant toute chose, rappelons qu'il s'agit d'une bêta. Des modifications sont à venir et l'étendu des possibilités offertes par cette version n'est pas représentative de la version finale, la bêta correspondrait à un huitième du jeu. Maintenant que tout est clair, on peut commencer la partie.

Sea of Thieves

Cette version « démo » nous propose de jouer seul, à deux ou à quatre. Ce choix définit la taille de votre bateau, si vous êtes un ou deux vous aurez droit à un petit voilier, mais à partir de trois le petit voilier devient un fameux trois mats ! Vous commencez l'aventure dans une taverne où une femme probablement charmante vous servira de la bière. Une bonne occasion pour faire le tour de l'inventaire. Une boussole, une pelle, deux instruments de musique, une montre à gousset, un seau, une lanterne, une longue vue et un verre à pinte. Tous ces objets vous seront plus ou moins utiles lors de votre aventure. Vous vous saisissez de la pinte et la buvez cul sec. L'alcool étant une des seules denrées illimitées de la bêta, vous vous empressez d'en redemander une autre à la serveuse. Si vous êtes avec des amis, il vous en faudra quelques-unes de plus pour qu'une bataille de vomi se déclenche d'elle-même (si, si, c'est très fun). Après avoir vidé l'équivalent d'un fût de bière, vous tentez, saoul, de visiter le village. À ce stade, passer les portes relève du défi, passer un pont de l'impossible.

Les villes sont uniquement situées sur les îles « outpost », disséminées un peu partout dans le monde. Elles semblent très vides, quelques magasins, comme une armurerie ou une sorte de boutique d'alchimiste, sont ouverts mais vides. Pour l'heure seules quelques boutiques vendaient des vêtements et quelques habillages d'objets ainsi qu'une arme supplémentaire, le tromblon. Finalement vous vous approchez d'un homme mystérieux, dont une partie du visage et des doigts sont recouverts d'or, il porte un monocle en rubis qui lui cache l'œil et se frotte les mains l'air véreux. Ne vous méprenez pas, son rôle est capital. Il vous donnera votre premier parchemin de quête, mais vous fera payer les suivants. C'est également lui qui se chargera d'échanger vos butins contre de l'expérience et de l'argent, indispensable pour quasiment tout dans cette bêta. Plus le prix du parchemin est élevé, plus ils vous rapportent de coffres.

Sea of Thieves

Il est grand temps de découvrir votre navire et mise à part la taille, les deux voiliers présents dans la bêta possèdent les mêmes caractéristiques : des canons sur les côtés, des jeux de cordes pour baisser tourner les voiles, une encre, la barre et la vigie. Ils disposent aussi d'une calle, où sont entreposées les planches pour réparer votre bateau, les boulets de canons, les vivres, les coffres d'équipements, la carte du monde... En sommes, votre navire est votre HUB mais pas que, il est également votre point de respawn mais nous y reviendront plus tard. Pour lancer une quête il faut déposer le parchemin sur la table de commandement, chaque membre de l'équipage peut en soumettre un. Ensuite chaque membre de l'équipage vote pour celle qu'il veut effectuer. La difficulté et la longueur de la chasse aux trésors dépendent de la durée inscrite sur la mission, entre une demie journée et plus d'une journée et demie (in game bien sûr).

Sea of ThievesSea of Thieves

Pour le moment, il n'existe que deux types de missions : les cartes aux trésors et les énigmes. Lorsque vous choisissez une quête vous recevez l'un ou l'autre. Plus la missions est longue, plus vous aurez de cartes ou d'énigmes à résoudre. Pour votre première mission, vous ne disposerez que d'une simple carte aux trésors. Pour réussir cette première quête, il faut en tout premier lieu localiser l'endroit en cherchant l'île sur la carte du monde. Les tailles des îles varient allant du petit îlot perdu, si petites qu'on croirait s'être trompé, aux îles luxuriantes et caverneuses. Les énigmes deviennent de plus en plus complexes et longues au fur et à mesure de votre progression. Généralement, elles vous donnent le nom de l'île sur laquelle il faut se rendre et, une fois le pied à terre, vous guident vers un endroit de plus en plus précis. Votre but est donc principalement de trouver des coffres enfouis dont la valeur dépend de sa nature. En effet, il existe plusieurs types de coffre du plus banal, comme le « marauder's chest » ou le « captain chest », au plus cocasse, le « chest of sorrow », un coffre « vivant » qui pleure jusqu'à remplir votre cale, ou le « chest of thousand grogs », qui donne à votre personnage la sensation d'être saoul lorsqu'il le porte.

Une fois l'île repérée, vous pouvez lever l'ancre, mettre les voiles et partir à l'aventure. Seul, s'occuper du bateau s'avère intense et complexe. La gestion de la trajectoire, l'orientation des voiles en fonction du vent (à certains moments, on aimerait être muni d'une certaine baguette) ou les manœuvres délicates à l'approche d'une île, sont autant de subtilités qu'il faudra maîtriser pour être maître de votre navire. À plusieurs, tout le monde doit être à son poste et bien coopérer est décisif afin de ne pas finir sur une plage ou sur un rocher. Avant que la catastrophe n'arrive, il faut vite remonter les voiles, à deux pour aller plus vite, et jeter l'ancre au bon moment. Sur le chemin il n'est pas rare de croiser, comme dans The Legend of Zelda : The Wind Waker ou Assassin's Creed : Black Flag, un groupe de mouette volant au-dessus de l'eau. Il s'agit soit de vivres flottants à la surface soit, mieux encore, d'un bateau immergé dans lequel vous trouverez un trésor.

Sea of Thieves

Vous ne vous ennuierez jamais pendant un trajet. La distance entre les îles, un poil trop proche, ne permet pas la flemmardise. Pourtant, quelques temps morts vous permettront de profiter du voyage et bon sang qu'est-ce que c'est beau. On ne parle pas du style graphique, le côté cartoon, un poil trop enfantin, ne plaira à tout le monde. On parle ici de l'animation des vagues, de la lumière qui s'y reflète, des iles désertes paradisiaques que vous voyez au loin, perché sur votre vigie, ou encore de l'eau ruisselant sur le pont au rythme de la houle sublime qui bouscule votre navire. Voguer est tout simplement grisant. Vigilance tout de même à ne pas vous perdre dans une tempête, même si parfois vous n'aurez pas d'autre choix que d'y aller. Dans ces moments-là une mauvaise communication n'arrangera rien. Les ordres fusent, une certaine tension règne. Votre cale se remplira continuellement d'eau, vous forçant à la vider régulièrement à l'aide de votre seau. La barre deviendra folle si vous la lâchez et votre boussole sera totalement désorientée. Globalement, l'immersion est impeccablement réussie, valorisé par la discrétion, voire l'absence, du HUD. On se surprend vite à se prendre au jeu « rocher droit devant ! », « vire à bâbord ! », « préparez-vous à jeter l'ancre », « à tribord toute ! », « bateau ennemi à l'horizon ! »...

Puisqu'on en parle, les autres joueurs, pas pacifiques pour un sou, n'hésiteront pas à vous attaquer, que vous soyez chargé en trésors ou pas. S'en suit une bataille navale, plus ou moins épique selon votre habilité à maîtriser votre bateau. Le but ici est de faire couler le bateau adverse avant qu'il ne vous coule, une seule solution s'offre à vous : de bons coups de boulet de canons dans la coque. Une petite mélodie victorieuse vous indiquera que le boulet a touché sa cible et montera en intensité à chaque impact. Si l'ennemi vous touche en revanche, il faut impérativement réparer les dégâts à l'aide des planches de bois. Cependant il faut faire vite, les trous laissent entrer l'eau et remplit petit à petit votre bateau. Là encore, la cohésion d'équipe est primordiale, une partie répare, une autre attaque. En cas d'abordage, il faudra alterner entre les seules armes disponibles à savoir votre épée, votre pistolet et votre sniper (et le tromblon si vous pouvez vous le permettre). Si par mégarde un adversaire, ou un des requins qui pullulent dans la mer, vous tue vous vous retrouverez sur le Ferry of the Damned. Il s'agit d'un vaisseau fantôme, au design particulièrement réussi, qui vous retiendra sur son pont pendant une trentaine de seconde. Une porte finit par s'ouvrir puis, après un temps de chargement au moins aussi long que votre pénalité, vous réapparaissez sur votre bateau. Et si le bateau a coulé entre temps ? Vous réapparaîtrez à l'endroit où il s'est échoué et c'est là un des plus gros problèmes de cette bêta.

Sea of Thieves

En effet, lorsque le voilier coule, une sirène, facilement repérable grâce à l'épaisse fumé bleu qu'elle (ou il d'ailleurs) laisse échapper, apparaîtra non loin pour vous téléporter à votre nouveau vaisseau. Tant que vous n'irez pas la voir, vous réapparaîtrez toujours à l'endroit où votre ancien navire a coulé. Ainsi, lorsqu'un joueur vous prend en grippe, il reviendra continuellement d'entre les morts pourra vous faire perdre votre temps. Il pourra agir ainsi tant qu'il n'ira pas parler à la sirène. Pour peu que vous soyez en train de résoudre une longue énigme, devoir en plus s'occuper d'un adversaire insistant peut vite devenir énervant.

Sea of Thieves

L'aventure que nous propose Rare s'annonce être une merveille au sens le plus poétique du terme. On s'émerveille de voir les vagues s'écraser contre notre navire, on s'émerveille de découvrir des îles luxuriantes, on s'émerveille devant les couchers de soleil à rendre jalouses les plages de Bali. Ce n'est pas la version finale bien sûr, mais cette bêta est un bon jeu à elle toute seule. Le système de coopération est très bien pensé et la navigation est particulièrement bien réalisé. On mettra quelques réserves sur la courte distance qui sépare les îles et leur petite taille. Le système de quête est, ma foi, fort sympathique, même si on espère que d'autres, plus variés, nous sont réservé. La bêta nous laisse rêveur, laisse entrevoir le potentiel de ce que le jeu pourrait être une fois fini. Un huitième du jeu final ? Qu'est-ce que Rare nous cache encore ? Il n'y a plus qu'à attendre le 20 mars pour avoir la réponse...

HQ
Sea of ThievesSea of ThievesSea of Thieves

Sur le même sujet

0
Sea of ThievesScore

Sea of Thieves

TEST. Written by Brice Cannistraro

On a testé la dernière exclu Microsoft, mais du contenu s'est perdu en mer. Rare va devoir réparer le navire...



Chargez le contenu suivant