Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor France
tests
Sega Heroes

Sega Heroes

Les joueurs les plus nostalgiques sont appelés à en découdre sur leurs smartphones !

Skip

Sega Heroes est un action-RPG/Puzzle mettant en scène les stars des nombreuses franchises Sega. Pour un fan du constructeur au hérisson bleu, c'est un plaisir de commencer l'aventure avec un duo improbable tel qu'Ax Battler (Golden Axe) et Amy Rose (la petite amie de Sonic). Ici, vous devrez faire face à un méchant qui clone les amis et ennemis issus des diverses licences iconiques. Sonic the Hedgehog, Golden Axe, Shinobi, Phantasy Star, Jet Set Radio, Streets of Rage et Super Monkey Ball sont tous inclus dès le lancement.

Les héros vont de vedettes de saga très connues, telles que Sonic et AiAi, à des visages plus anciens et oubliés, comme Lassic (Phantasy Star), Big Le Chat (Sonic) ou encore Gillius Thunderhead (Golden Axe). Il y a naturellement beaucoup de place pour étendre la liste, nous aimerions voir par exemple les chauffeurs de Crazy Taxi ou encore les protagonistes de Shenmue et de Yakuza être prochainement proposés. Pour débloquer des personnages, il faut collecter des Fragments (ceux-ci sont également utilisés pour les améliorer) qui se présentent avec différents rangs et raretés. En fin de compte, on peut dire que c'est un jeu de construction de deck dans lequel vous voudrez collecter le plus de héros possible.

Sega HeroesSega Heroes
Sega HeroesSega HeroesSega Heroes

Les mécanismes de gameplay sont plutôt simples ; dans un match en trois manches, vous devez assembler des icônes réparties en cinq couleurs, en lignes et/ou colonnes. Quatre de ces couleurs correspondent aux personnages que vous avez sélectionnés et permettent de charger et lancer leurs attaques. La cinquième (le violet) sert de multiplicateur de dégâts. Au-delà de quatre blocs de la même couleur réunis, vous serez gratifiés de blocs spéciaux aux effets divers.

Les personnages disposent d'attaques et compétences très variées, dont une attaque spéciale propre à chacun qui se charge avec la destruction de blocs. Les compétences peuvent également permettre de guérir, soigner les autres ou immuniser contre certaines altérations d'état. Mais soyez vigilants, toutes ces capacités se retrouvent aussi dans le camp adverse.

Chaque étape peut durer entre une et six manches. Il est donc important d'adapter sa stratégie en conséquence. Si l'un de vos personnages tombe, vous pouvez le faire revivre en détruisant des blocs correspondant à sa couleur pour remplir une barre de résurrection. Parfois, vous devrez faire la course pour remplir cette jauge tandis que votre dernier personnage est sur le point de trépasser.

Sega HeroesSega HeroesSega Heroes

Sega Heroes déploie une gamme de monnaies assez conséquente. Il y a les pièces (utilisées principalement pour améliorer les personnages), les diamants (qui peuvent être achetés avec de l'argent réel et qui servent aux achats dans les magasins), les Fragments (pour déverrouiller et améliorer les personnages) et enfin l'Energie (pour vous lancer dans les niveaux). Il y a aussi des éléments qui servent à la progression de vos héros. Tout ce que l'on peut s'attendre d'un free-to-play en somme...

Au début, la formule du titre peut prendre un peu de temps à être assimilée, mais elle se révèle plutôt cohérente par la suite. Il est à noter également qu'il existe des stages évènements (beaucoup sont quotidiens) qui ne nécessitent pas d'Energie et se régénèrent à mesure que vous progressez. Il est donc possible de jouer longtemps sans faire appel à votre portefeuille. Sachez néanmoins que, même si des diamants vous seront offerts rien qu'en jouant, il était au début impossible de compléter le jeu dans son intégralité sans faire appel à de l'argent réel. Ne dépensez donc pas vos diamants inutilement, en prévision de ce qui sera introduit plus tard dans le jeu.

Un multijoueur et un classement à gravir sont proposés, mais pas en temps réel. Les gens affronteront votre équipe dans des combats asynchrones. Ce qui est intéressant dans ce mode, est que vous faites face à une IA qui utilise l'équipe d'un joueur réel dans le même tableau que vous, exploitant donc les mêmes blocs. Cela rend le jeu très différent, car vous devez penser à la stratégie adverse en même temps que la vôtre. Lorsque vous jouez des événements ou une campagne solo, le tableau de blocs n'est géré que par vous, vous pouvez donc préparer vos plans à loisir sans vous soucier d'un perturbateur. Des guildes sont prévues dans une future mise à jour, ce qui ajouterait un aspect social fort souhaitable à l'expérience.

Sega Heroes se révèle être une expérience très addictive pour les fans de longue date de Sega. Nous n'avons pas encore déverrouillé les membres de la Jet Set Radio et nous sommes impatients de déchaîner les sons du légendaire DJ, le Professeur K. Les mécanismes de matchs en trois manches fonctionnent bien, même si nous aurions aimé une sixième couleur de bloc pour guérir les personnages (au lieu de compter sur les capacités spéciales de certains d'entre eux). Nous pensons également que le jeu aurait pu récompenser plus généreusement les enchaînements conséquents, délivrant ainsi une action reposant davantage sur les compétences que sur les statistiques. C'est un excellent concept, mais qui est un peu freiné par sa nature free-to-play. Néanmoins, le téléchargement vaut largement le coup si vous êtes un fan de Sega...

Sega HeroesSega HeroesSega HeroesSega Heroes
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Beaucoup de personnages inoubliables et de fan service, Un gameplay fun et intuitif, Un large contenu engageant...
-
Un poil confus avec tous les items et monnaies, Souffre des problèmes liés à l'argent des free-to-play, Nous aurions aimé un meilleur moyen de guérison pour nos unités...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor