Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
Sonic Colours: Ultimate

Sonic Colours: Ultimate, ou comment faire moins bien que l'original (test)

Une tentative complètement ratée de moderniser l'une des meilleures aventures du hérisson bleu...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Il y a beaucoup de façons de relancer un jeu. Crash Bandicoot N-Sane Trilogy est par exemple une refonte complète mais capture la même essence qui a fait le succès de l'original. The Last of Us Remastered et Ghost of Tsushima Director's Cut de leur côté affinent des jeux, tout en y ajoutant des éléments moindres. Et puis il y a Sonic Colours : Ultimate, un remaster qui donne l'impression que les développeurs ont tout fait pour que les gens finissent par renier l'un des épisodes Sonic modernes pourtant les plus aboutis.

Pour commencer sur une note positive : cela reste toujours Sonic Colours,, sans doute l'aventure du siècle qui a le plus fait l'unanimité. Eggman a créé un parc d'attraction pour aliens et demande pardon aux habitants pour ses agressions passées. Sonic et Tails, sceptiques quant à cette rédemption soudaine, voyagent jusqu'au fameux parc pour voir si leur habituel antagoniste n'est pas en train de mijoter quelque chose. L'histoire est légère, avec quelques passages bien drôles qui suffisent à maintenir notre concentration. Et tant pis si elle ne vous convainc pas, le design des niveaux devraient largement rattraper cette lacune. La créativité est au rendez-vous et le jeu est suffisamment court pour le finir en une grosse soirée. Il y a cependant un fort de degré de rejouabilité grâce au système de scores...

Sonic Colours: Ultimate

Mais ça s'arrête là. Les changements opérés sur le titre original ne font presque qu'empirer l'expérience. A commencer par les cinématiques qui en sont tirées directement (même résolution avec une tentative d'upscale qui rend l'image floue). Le seul point positif ? On se rend compte que pour un jeu Wii, il tient encore la route aujourd'hui !

Ceci est une annonce:

Et les déceptions vont de mal en pis. Le style à la Pixar a été retravaillé avec la finesse de doigts graisseux, tout brille comme dans Mario Kart Wii. L'arrière plan n'est pas plus visible, le nouveau moteur affiche les lumières trop fort pour donner un ton "réaliste". Les variations de couleurs d'un monde à l'autre s'en retrouvent donc diminuées.

Tout cela dépend des préférences de chacun, certes, mais si il s'agit là d'une version améliorée de Colours, il faudrait au moins garder le style du jeu de base. Le problème est encore plus renforcé par les allers-retours constants entre cinématiques et phases in-game...

La musique n'est malheureusement pas en reste. La version Wii bénéficiait d'une ambiance sonore pensée en fonction des niveaux. Chaque planète proposait trois variations d'un thème, qui était alternées pour correspondre aux niveaux. Dans Ultimate, en plus des morceaux originaux sont diffusés des remix. Cependant, la différence entre les originaux et les remix est tellement importante qu'on pourrait croire qu'ils viennent de jeux totalement différents. Là où la Wii proposait des rythmes électroniques funky, avec quelques touches d'instruments acoustiques, Ultimate se rapproche beaucoup plus du style electro de Sonic Forces. Les deux ont leur intérêt évidemment, mais ils ne se marient pas forcément de la meilleure des manières. Peut-être aurait-il fallu proposer de choisir entre les deux...

Sonic Colours: Ultimate
Ceci est une annonce:

"Mais ça doit être dans les options non ?". Et bien... non. Le menu de gestion du son propose une barre pour gérer à la fois la musique et les effets sonores. Et le mixage est quant à lui complètement aux fraises ; les effets passent aléatoirement de la gauche à la droite et à des volumes différents. On dirait que le jeu lance un dé avant de diffuser. Lorsque vous courez dans une série d'anneaux, quelque chose d'assez courant dans un Sonic, dites adieu à vos tympans. Les musiques se font écraser par les bruitages.

Dans une tentative désespérée de moderniser le jeu, il est possible de personnaliser Sonic, ou plutôt ses gants et chaussures. La plupart des accessoires sont laids et pas vraiment mis en valeur par le nouveau style visuel. Le point positif étant que les plus complétionnistes auront des objectifs à aller chercher avec les nouvelles pièces à ramasser dans chaque niveaux. La plupart sont cachées sur des routes disponibles uniquement avec le nouveau power-up, Jade Ghost Wisp. Il permet de s'attacher aux ennemis et traverser des murs. Si il est amusant à utiliser, il se retrouve rapidement limité par le design des niveaux, qui n'a pas été mis à jour pour reprendre en compte.

Sonic Colours: Ultimate

Le problème avec ce Sonic Colours: Ultimate se situe donc à tous les étages. Les nouveautés n'ajoutent rien au contenu de base, et dans certains cas elles le gâchent quasiment. Les défauts sont tellement évidents que quiconque souhaiterait jouer à Sonic Colours devrait aller chercher sa Wii ou Wii U au grenier plutôt que d'acheter cette version. De plus, le jeu a crash pas moins de trois fois pendant ma session. Deux des crashs m'ont renvoyé à une sauvegarde précédente dont une fois au boss final, que j'ai du refaire. Bref, tout cela est très triste puisque Sonic Colours est facilement dans les meilleurs jeux Wii dont les fans attendaient impatiemment un remaster. Mais le résultat est très (très) loin de ce que nous pouvions espérer...

Sonic Colours: Ultimate
04 Gamereactor France
4 / 10
+
Ça reste Sonic Colors...
-
Moins beau que l'original, la gestion du son et l'absence d'options, les tentatives de modernisation ratées...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant