Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Agents of Mayhem

Agents of Mayhem

Ce n'est pas Saints Row, mais on s'y croirait presque...

  • Textes: Kieran Harris

À la suite de son dernier opus en 2015, la franchise Saints Row a été mise en pause. Volition a a décidé de s'éloigner de ses chantiers battus pour créer une nouvelle franchise : Agents of Mayhem. C'est la première fois que le studio lance une nouvelle licence depuis Saints Row en 2006, apportant au passage de nouvelles mécaniques dans une réplique de la ville coréenne de Séoul high-tech.

Agents of Mayhem s'inspire indéniablement et ouvertement de l'univers de Saints Row. Que ce soit la teinte excessive de violet à l'emblème étrangement familier, et surtout son sens de l'humour. Deux des agents déblocables sont d'ailleurs issus des précédents Saints Row ; Kingpin, plus connu sous le nom de Pierce, effectue son retour aux côtés d'Oleg, qui répond désormais au nom de Yeti. D'autres sont à venir à travers des DLC, notamment Johnny Gat. Mais Agents of Mayhem apporte aussi son lot de nouveautés, avec par exemple sa mécanique de héros aux compétences uniques.

Durant l'action, vous pouvez permuter entre trois agents - avec la possibilité d'en débloquer plus en complétant des opérations spécifiques. Aucun de ces agents n'est identique à son collègue, chacun dispose de ses propres compétences, caractéristiques et style spécifique. Vous pouvez personnaliser une équipe en sélectionnant trois agents avant une mission ; cela requiert de la stratégie et de la réflexion afin de bien choisir les compétences complémentaires pour un maximum d'efficacité. Il est très facile de passer d'un agent à l'autre en utilisant simplement la croix directionnelle, cela est très fluide même pendant les fusillades.

Agents of Mayhem

Les personnages disposent également d'une attaque spéciale, d'armes et de gadgets personnels qui se débloqueront au fur et à mesure. Grâce aux gadgets (ou compétences passives), vous pouvez customiser certaines caractéristiques du personnage, comme des dégâts supérieurs, des effets supplémentaires, des armes secondaires etc. Cela se présente sous la forme d'un arbre de compétences assez similaire à celui de Borderlands. Comme dit plus haut, chaque héros est doté d'une attaque spéciale, laquelle peut être déclenchée après un certain nombre d'ennemis vaincus. Ces attaques offrent les moments les plus amusants et s'avèrent particulièrement spectaculaire. Au-delà quêtes principales, quelques missions secondaires vous attendant, mais celles-ci souffrent du même défaut que la série Saints Row : elles sont trop répétitives et manquent cruellement de saveurs...

L'action prend place dans un Séoul hautement technologique où hauts buildings et architecture traditionnelle font bon ménage. Tandis que la ville est idéale pour l'exploration, ses rues se révèlent finalement assez vides et dénuées de l'illusion d'utopie futuriste qu'elles sont censées représenter. Nous aurions aimé y découvrir une vie à travers sa population, à l'image de titres comme Grand Theft Auto V ou Watch Dogs 2 par exemple. Dommage.

Agents of Mayhem offre 16 niveaux de difficulté allant de pair avec des récompenses pour les joueurs les plus téméraires. La durée du titre est tout aussi conséquente avec plus de 50 missions et de nombreux objectifs secondaires. Ce qui manque en revanche c'est de pouvoir jouer la campagne en coop. A la place, il nous est proposé des contrats, pour du coop online où vous devrez remplir un petit objectif en un temps limité. Il est regrettable de ne pas retrouver le coop proposé dans Saints Row IV qui avait assuré au titre de nombreuses heures de rejouabilité.

Agents of MayhemAgents of Mayhem

Entre chaque mission, vous pourrez vous détendre à la base, l'Ark, lieu où vous aurez l'occasion d'acheter de nouveaux upgrades, vous engager dans un entrainement VR ou embarquer pour des objectifs de conflits mondiaux. Ces derniers vous permettent d'envoyer un agent inactif pour récupérer des ressources. La simulation VR procure le meilleur moyen de tester vos nouveaux agents. Vous pourrez également investir de l'argent dans l'amélioration de l'agence pour acquérir divers bonus...

Les graphismes d'Agents of Mayhem sont légèrement orientés cartoon, un peu dans le style d'Overwatch. Les cutscenes sont très bien animées, nous rappelant les dessins-animés du samedi matin des années 1990. Cependant, bien que visuellement réussi, des problèmes techniques demeurent, surtout lors de combats regroupant plusieurs protagonistes. Nous avons également subi quelques glitchs au niveau de l'IA ennemi, ainsi que des crashs. Bien évidemment, ces problèmes seront certainement réglés grâce à de futurs patchs, mais il est dommage de ne pas pourvoir profiter pleinement du titre dès le début.

Si vous avez aimé Saints Row V, alors Agents of Mayhem pourra vous aider à patienter jusqu'à l'arrivée d'un nouvel épisode. Si tant est que Volition remette la série au goût du jour. Le présente certes quelques défauts techniques et autres imperfections, mais il reste sans conteste un jeu très amusant. La possibilité de passer très rapidement d'un agent à l'autre offre une certaine profondeur et son monde cartoon à l'humour particulier vous divertiront tout au long de l'aventure.

07 Gamereactor France
7 / 10
+
La permutation entre les agents est très fluide, un open-world magnifique et beaucoup de personnalité.
-
L'absence d'une campagne en coop, des problèmes de framerate fréquents, des missions secondaires un peu fades
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor