Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Observer

Observer

Bloober Team est de retour avec une expérience horrifique branchée cyberpunk.

Le premier jeu d'horreur du studio indépendant Bloober Team, Layers of Fear, avait offert quelque chose d'assez spécial aux fans du genre. Il vous plaçait en effet dans la peau d'un schizophrène explorant une demeure remplie d'œuvres d'art, se jouant de l'esprit instable du protagoniste. Malgré quelques soucis techniques, le jeu fut très apprécié. Et il n'est donc pas étonnant de voir que le prochain titre du studio est lui aussi particulièrement attendu. Celui-ci propose une trame psychologique/horriffique avec un cadre cyberpunk dans une Cracovie futuriste, ses habitants étant greffés de membres robotiques. Votre personnage, Daniel Lazarski, est un « Observer », sorte de police spéciale. Votre travail consiste, en plus de faire respecter la loi, de collecter des informations sur les porteurs d'implants cybernétiques en piratant leurs cerveaux artificiels.

Nous apprenons rapidement que cette section a été fondée par une société nommée Chiron après que le fléau « le Nanophage » ait fait des milliers de victimes. Une guerre a ensuite éclaté et a permis à Chiron d'en profiter pour fonder une nouvelle société élitiste.

Observer

Outre l'histoire, vous serez également captivé par les niveaux et missions extrêmement bien conçus. Lors de votre aventure, l'état psychologique et la psychè du personnage seront représentés par des effets visuels. La peur par exemple, s'exprimera par un écran flou, cassé ou partiellement endommagé. C'est très efficace mais malheureusement assez rapidement ennuyeux, surtout lors de la lecture de textes. Pour remédier à cela, vous trouverez des médicaments, mais ils sont limités et peuvent avoir de très mauvaises conséquences en cas de trop forte consommation.

L'ambiance du titre ne sera pas sans vous rappeler Blade Runner, par son environnement et le design de ses niveaux. Une pluie continuelle s'abat sur la ville et les couloirs que vous arpenterez seront envahis de câbles et d'écrans télé éclairant la pénombre. Les résidents resteront cloitrés chez eux et ne communiqueront avec vous que par l'intermédiaire d'intercoms futuristes. Vos choix dans les dialogues ne semblent pas avoir de réelles conséquences mais découvrir les différentes raisons pour lesquelles ils refusent d'ouvrir leur porte à un représentant de la loi s'avérera très intéressant. Il est également possible d'utiliser un scanner pour obtenir de nouvelles informations sur un élément cybernétique ou organique...

Observer

Ceux qui ont joué à Layers of Fear retrouveront beaucoup de similitudes ici. Et peut-être même un peu trop. Des reproches identiques au précédent titre de Bloober Team peuvent être adressés à Observer, comme les fréquentes chutes à travers le sol et les nombreux problèmes de framerate. Il est particulièrement frustrant de retrouver ces défauts qu'alors ils avaient été corrigés via des patchs dans Layers of Fear...

Les séquences d'infiltration sont un autre point négatif. Même si elles ne sont pas forcément très longues, elles sont assez répétitives et vite ennuyantes. Si en plus elles se couplent aux chutes à travers le sol, nous obtenons là le paroxysme de torture nerveuse...

Il est certain qu'Observer souffre de plusieurs défauts (en tout cas sur consoles), mais le cadre, l'action et les idées du jeu sauront vous tenir en haleine. Et si vous n'êtes pas séduit par son aventure, vous le serez certainement par son aura très Blade Runner...

ObserverObserverObserver
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Une trame captivante, un design bien senti, un concept intéressant, une ambiance sonore appréciable.
-
Problèmes de framerate, bugs, les effets visuels de santé rapidement gênants.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor