Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Metroid: Samus Returns

Metroid: Samus Returns

Le temps est venu de se rouler en boule à nouveau.

Cela faisait un certain temps. Pour certaines raisons Nintendo avait mis la franchise de Samus de côté. Dix sont passé sans qu'un jeu principal Metroid ne sorte laissant les fans de la saga dans l'attente. Et c'est un retour classique qui est effectué. L'essai effectué avec Other M avait échoué à impressionner au niveau du gameplay et avec la nouvelle approche tentée également dans Federation Force, ils se sont finalement décidé à écouter les fans et par conséquent Samus Returns est une aventure latérale avant le retour à la première personne dans la prochaine odyssée de Samus dans Prime 4 sur Switch.

Il faut à présent cesser de se demander pourquoi cela n'a pas eu lieu avant, car ce qui compte maintenant, c'est que l'expérience de Metroid est de retour en pleine force et Mercury Steam semble être le choix parfait pour le travail, car le jeu de marque de la franchise revient avec une touche moderne bien adaptée.

Une combinaison de nostalgie plutôt cool, mais néanmoins remplis de nouvelles idées respectueuses de la franchise, cette ré imagination du jeu est vraiment accessible à tous les joueurs, peu importe votre expérience antérieure avec la série. Les fans apprécieront bien sûr les références et les nombreuses petites promesses presque cachées, telles que le fait de pouvoir lancer une attaque lorsque votre faisceau est chargé, la façon dont vous pouvez placer des bombes pour atteindre un terrain plus élevé quand vous êtes en morphball ou encore la légendaire musique jouant dans les zones de lave. Mais le design des niveaux labyrinthique haut de gamme, ainsi que les capacités très satisfaisantes que le chasseur de primes acquiert tout au long de sa mission, créent une expérience de Metroidvania très convaincante et renouvelée, surtout depuis que nous voyons rarement le genre en dehors de la scène indie.

Les deux principales nouvelles fonctionnalités du gameplay s'adaptent à Samus comme un gant. Le système de contre, qui semble plus important pendant la première moitié du jeu, parait à la fois naturel et enrichissant et offre une manière intéressante et bien intégrée de contrer plusieurs types d'ennemis lorsqu'ils entrent dans des zones proches, tant que vous réagissez rapidement et en temps opportun.

Metroid: Samus ReturnsMetroid: Samus Returns

La seconde est si bonne que nous aimerions qu'elle reste dans les itérations futures : la visée 360. Peut-être cela paraîtra un peu bizarre la première heure pour les fans de longue date de Metroid, mais cela prend beaucoup de sens, plus vous jouez et plus ouvrez toute une gamme de nouvelles possibilités de combat et de puzzle. Avec la visée 360 , mais aussi dans d'autres situations, les poses et les animations de Samus sont plus élégantes et le jeu modernisé, et les mécaniques ne semblent plus encombrantes.

Avec les compteurs CQC et la visée libre d'un côté, et de l'autre la multiplicité habituelle de mises à niveau (armures, rayons, morphball, missiles, avec quelques nouvelles idées aussi), vous avez les outils pour explorer la carte complexe pleine de secrets et les couloirs cachés, avec des portes ou des zones verrouillées nécessitant certaines capacités, vous aurez besoin d'inventivité pour y accéder, et vous aurez accès à des missiles et des expansions énergétiques. Ajoutez à cela les nouvelles aptitudes d'Aeion, à nouveau adaptées et élégantes, et vous avez plusieurs paramètres à considérer, même si cela est vraiment accessible et facile à comprendre.

Tout cela pris en compte, le jeu ressemble rarement à un remake ; pour la plupart, vous penserez que vous jouez une version complètement nouvelle. Un certain nombre de touches modernes supplémentaires qui pourraient se révéler irrévérencieuses pour les fans, au premier abord, sont le scanner de cartes (une de ces fonctionnalités d'Aeion), les points de téléportation et peut-être le système de point de contrôle rapide. Cependant, tous créent une expérience plus agréable, la plupart du temps. C'est un peu un spoiler de dévoiler qu'il y a une amélioration cachée proche, mais il est également cool de numériser les chambres comme dans Metroid Prime à la recherche de blocs cassables, et cela ne diminue pas le sens de l'exploration car vous avez encore à trouver des moyens et des solutions pour profiter de vos récompenses.

En termes de téléportation, c'est pareil ; le retour en arrière est toujours un must, donc c'est juste un moyen de voyager rapidement entre les zones déjà dégagées. Et ces points rapides peuvent s'avérer utiles lorsque vous faites face à une salle Metroid et que vous ne souhaitez pas marcher sur le dernier point de sauvegarde (parfois distant). À cet égard, l'option d'ajouter vos propres marqueurs personnalisés à la carte est vraiment un ajout bienvenu.

Cependant, et non seulement en raison de ces fonctionnalités de navigation, vous ressentez rarement l'envie habituelle d'atteindre le prochain point de sauvegarde de la même manière que vous l'avez fait, disons, dans Metroid 3 et 4. Pas plus de frisson lorsque vous abordez les boss. Ni la peur absolue lorsque la SA-X vous a poursuivis dans Fusion. Ce n'est pas une question de difficulté, car, à notre avis, il est bien équilibré, mais plus une question de ne pas atteindre le design vraiment passionnant et mystérieux trouvé dans d'autres épisodes. Peut-être cela a-t-il à voir avec la ré imagination de cette version, car il est clair que le talent est là pour produire un peu plus d'excitation.

Metroid: Samus ReturnsMetroid: Samus Returns

À cet égard, le choix de conception plus clair ici est la chasse Metroid. Il y a un tas de créatures mutées que vous devez trouver et tuer dans la carte pour obtenir leur séquence d'ADN et, par conséquent, débloquer de nouvelles zones, et même si l'approche de collection permet une navigation plus ouverte et en itinérance autant que possible, compte tenu de vos capacités et contraintes actuelles), les rencontres elles-mêmes sont ternes et répétitives, loin de la qualité du reste de l'expérience.

En dehors de cela, c'est un Metroid vraiment intéressant et classique, et en termes visuels, la 3D réimaginée ajoute non seulement un impressionnant effet de profondeur stéréoscopique ; elle permet également aux concepteurs de créer des environnements beaucoup plus riches, plein de détails à travers leurs différentes couches, et une identité plus forte par rapport aux anciens modèles de sprite (il y a de grandes salles ouvertes ou des couloirs sans fin allant au fond). La qualité de la texture prend un coup, mais elle est lisse, propre et, encore une fois, l'animation impressionne. Et la musique et les effets sonores très appropriés font aussi un excellent travail.

Le jeu est bien réalisé, vous gagnez des capacités rapidement, et le moment où vous commencez à ressentir de la puissance, la difficulté augmente considérablement, comme il se doit. Samus Returns revient quand les fans en ont eu besoin, et elle le fait de la meilleure manière possible : une expérience classique et pure de Metroid avec une bonne gamme d'ajouts modernes et intelligents qui paraissent mieux que jamais. C'est un meilleur jeu Metroid que les dernières interprétations, et Mercury Steam a prouvé qu'ils ont le talent, l'amour et le respect d'apporter la série à l'ancien et au nouveau public, et nous aimerions les voir réaliser plus d'entrées du genre ... ou, pourquoi pas, le jeu est encore enveloppé de mystère : Metroid Prime 4.

08 Gamereactor France
8 / 10
+
Très bonne réalisation et design des niveaux. De nouvelles mécaniques qui s'accordent bien au jeu et qui sont intelligentes. Environnement riche
-
- Il manque le frisson des situations antérieures. La chasse Metroid est terne et répétitive.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor