Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
F1 2018

F1 2018

La licence Formula One évite une fois de plus la sortie de piste.

Facebook
TwitterReddit

Avant 2009, les jeux de Formule 1 étaient souvent convaincants. Dix ans plus tard, le développeur derrière la série DiRT et Race Driver ont atteint leur plein potentiel au niveau de de la physique des voitures, de la présentation et de la profondeur du jeu. F1 2018 s'inscrit dans cette lignée en comblant les défauts structurels et les manquements des moutures précédentes. C'est aussi un des rares titres de course de ces 20 dernières années à trouver le parfait mélange entre jeu accessible et réalisme.

Il faut avouer que F1 2009, 2010 et 2011 furent des jeux décevants. Ce n'était pas à proprement parler des mauvais jeux, mais ils étaient clairement trop orientés arcade. Codemasters avait alors voulu initier de nouveaux joueurs à sa licence Une bien mauvaise idée que l'éditeur britannique aura mis du temps à corriger. En retravaillant son moteur de jeu et acceptant son échec depuis deux saisons, le studio a repris les choses en mains. Avec un résultat assez prodigieux.

Commençons par rappeler que les voitures de F1 de cette année sont incroyablement puissantes. 1000 chevaux pour quelque 730 kilogrammes qui permettent de réaliser des temps impressionnants. Codemasters parvient à retranscrire ce sentiment de vitesse avec brio avec notamment une physique des pneus beaucoup plus réaliste. Le studio a de toute évidence discuté avec l'équipe de Dirt Rally afin de mieux comprendre ce qui se joue au niveau des pneus à cette vitesse et le résultat donne de loin le jeu de F1 le plus réaliste jamais commercialisé.

La vraie grande différence est la température des pneus. Il est évident que le système qui calcule ces variables est détaillé et précis, ce qui rend le challenge beaucoup plus grand dans F1 2018 par rapport à l'édition précédente. Le moteur physique mesure à la fois le pneu externe et le pneu interne, ce qui donne une image beaucoup plus précise de ce qui se passe au niveau du caoutchouc. En tant que joueur, cela signifie que vous devez savoir quelle adhérence vous avez en permanence afin de choisir de lever le pied pour préserver vos pneus ou attaquer et sacrifier un peu d'adhérence de manière à gagner à s'approcher de la tête de la course. Les adversaires contrôlés par ordinateur sont par ailleurs désormais beaucoup plus précis, ce qui contribue à offrir un jeu réaliste en termes de sensations et d'ambiance. De quoi sérieusement pimenter les choses.

F1 2018
F1 2018F1 2018F1 2018

Codemasters, tout comme Polyphony Digital, a emprunté à iRacing des idées concernant les caractéristiques de sécurité et les classements en ligne. Le but recherché est de mieux contrôler le comportement des voitures lors des compétitions en ligne, ce qui fonctionne plutôt bien mais pas encore parfaitement. L'idée générale de base, cependant, est très bien pensée et structurée : les joueurs ayant une bonne conduite sont récompensés et les mauvais conducteurs sont pénalisés s'ils se comportent mal et tentent de parasiter les grandes courses, ce qui affecte évidemment le matchmaking et crée une atmosphère en ligne plus juste sur la piste. Nous aurions préféré que les trolls soient instantanément bannis, bien sûr, mais c'est difficile à mettre en place.

La possibilité d'utiliser beaucoup de puissance supplémentaire avec les voitures hybrides F1 grâce à un freinage efficace rend la course moins prévisible qu'elle ne l'est en réalité. De plus, on notera avec plaisir qu'il y a plus de 20 voitures anciennes (contre 12 dans le jeu de l'année dernière). Et, bien que les voitures d'aujourd'hui sont incroyables, ça reste bien sympa de prendre place sur la ligne de départ au volant d'une Lotus des années 80 dont les pneus arrières ont du mal à adhérer à la piste !

Le mode carrière est plus profond et plus intéressant que jamais, avec une progression bien pensée. Graphiquement, le jeu de cette année ressemble à une vraie simulation, sans les effets exagérés des jeux précédents du moteur Ego. Même si le son lui n'est pas parfait, le bruit des voitures est agréable et on nous propose de nombreux effets sonores surtout si vous conduisez en vue de cockpit.

F1 2018 répond donc aux attentes des joueurs souhaitant plus de réalisme et de ceux qui voulaient davantage de contenu. On y retrouve beaucoup de profondeur, de nombreux modes de jeu différents, de nombreux défis et suffisamment de stratégie et de tactiques à mettre en place au sein des différentes courses pour vous divertir pendant des mois. Compte tenu de la popularité de la ligue Esports F1 de Codemasters, cela semble prometteur pour les joueurs amateurs de compétitions. Les joueurs qui cherchent juste un bon jeu de F1 seront sans aucun doute également ravis de cette nouvelle version qu'il faut, selon nous, absolument essayer ...

F1 2018F1 2018F1 2018
09 Gamereactor France
9 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor