Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Destiny 2

Le test de Destiny 2 : Renégats

L'extension idoine pour rebooster le FPS de Bungie ?

Facebook
TwitterReddit

Cette année n'a pas été de tout repos pour Destiny 2. Le jeu de base était bon, abouti et magnifiquement créé par les équipes artistiques de Bungie. Cependant, quelques mois après la sortie, il est devenu clair que le jeu manquait de profondeur, ce qui avait plu dans le premier opus avait été remplacé par des systèmes légers et une expérience globale facilitée. De plus, la première extension (La Malédiction d'Osiris) était un mélange de médiocrité et c'est à la même époque qu'il a été découvert que le fonctionnement des points d'expériences avaient été fait pour mieux vendre les micro-transactions d'Eververse (maudit soit-elle), un vrai désastre. Dans une ultime tentative de sauver sa licence, Bungie a annoncé qu'il était temps d'écouter les fans et la seconde expansion (Esprit Tutélaire) semblait être sur la bonne voie. Un an après la sortie, Renégats sort.

Tout le monde apprécie un retour en force. Lorsqu'un jeu est accueillit par des réactions partagées avant de trouver le chemin du succès. Rainbow Six : Siege en est un très bon exemple, tout autant que le premier Destiny. La vrai question est, comment Bungie a pu tomber deux fois dans son propre piège. Nous comprenons parfaitement que vous ne soyez pas prêt à octroyer le bénéfice du doute au studio une nouvelle fois, que pour vous, la licence soit morte à partir du moment où elle a cessée de respecter ses joueurs. Mais si vous êtes toujours là, irréductibles et plein d'espoir, alors réjouissez-vous, parce que Renégats est bon, vraiment bon.

Cela fait une semaine que nous jouons, nous avons accumulé environ 85h avant d'écrire ce test. La note ci-dessous reflète notre ressenti de la première mission à l'endgame. Il reste encore beaucoup de choses à voir (le Raid sortira en fin de semaine), et de nouveaux secrets sont découverts chaque jour. Malgré tout, nous croyons sincèrement que l'expérience dans sa globalité ne viendra pas affecter négativement notre note.

Destiny 2

Maintenant, la majorité d'entre vous connait l'histoire de Renégats. Le personnage préféré des fans, Cayde-6 meurt dans la première mission, assassiné par Uldren Sov et la suite de l'histoire ressemble à un vieux western avec Clint Eastwood. Rien de plus, rien de moins mais l'histoire est claire et efficace et malgré l'aspect simple, elle fait son effet. Normalement, le futur du système solaire tout entier est menacé par des entités quasi-divines ou des races extraterrestres vraiment méchantes. Ici, la cause est personnelle, plus proche du joueur et l'investissement nous semble donc beaucoup plus gratifiant. Bungie a réussi à créer une histoire avec des paramètres, un motif et des personnages clairement définis que vous jouiez depuis 2014 ou depuis le 4 septembre dernier.

L'objectif final est, évidemment, de nous venger en tuant Uldren qui vient de libérer les plus grands criminels du système de la Prison des Vétérans. Pour l'atteindre, vous devrez d'abord éliminer ses huit Barons et c'est là-dessus que la campagne repose. Vous êtes libre de les affronter dans l'ordre que vous voulez. Structurellement, cela marche bien mieux que la campagne plus linéaire de Destiny 2 et bien que les quêtes suivent une courbe exigeant d'atteindre un certains niveau de puissance, le tout est bien plus ouvert.

Mais le meilleur dans tout ça c'est que chaque mission en devient unique surtout en les comparant à ce que nous a habitué Destiny jusque là. Les Barons ont chacun leur personnalité donnant une saveur propre à nos combat contre chacun d'entre eux. Par exemple, l'Arnaqueur trouve amusant de placer de petits pièges sous la forme d'engrammes, contenant normalement du loot. Et lorsque l'un des membres de notre escouade hurle "OMG UN ENGRAMME EXOTIQUE" dans le vocal avant de se rendre compte qu'il s'est fait avoir, alors l'hilarité est générale. En plus des Barons, un nouveaux type d'ennemis apparait dans Renégats, les Infâmes. Ils sont une version revue des Déchus mais sont assez différents de leur modèles originaux pour nous paraitre nouveaux.

Pour nous mettre dans l'ambiance, Bungie nous propose aussi de superbes cinématiques. Elles aident à développer les personnages et le monde du jeu. Les développeurs ont réussi à capturer certains éléments du jeu briser la séparation entre cinématiques et in-game. Voir Cayde-6 utiliser son Pistolet d'Or en utilisant son double saut marque le visage de n'importe quel joueur de Destiny d'un grand sourire euphorique. Bungie donne l'impression d'enfin trouver une bonne structure à ses campagnes. La narration est bonne tout en gardant le sentiment d'un monde ouvert et actif et nous espérons vraiment que le contenu futur continuera dans cette direction.

Destiny 2

La campagne est axée sur deux nouvelles destinations. La Côte Enchevêtrée (les anciens joueurs se souviendront du Récif) et la résidence des Éveillés, la Cité des Rêves. L'histoire et la chasse aux Barons se déroule sur la Côte Enchevêtrée, un endroit intéressant fait d'astéroïde et de ferrailles reliés entre eux par d'énormes chaines, on y trouve des cavernes comme de larges plateaux. Le sentiment western couplé au ciel teinté de violet en font une destination dont l'exploration est excitante. Des personnages, récurrents comme nouveaux, font leur apparition : Petra Venj et l'Araignée s'y trouvent afin que vous puissiez interagir avec eux. Et lorsque la campagne approche de sa fin, il est temps de traverser les portes de la Cité des Rêves. La première fois que nous nous y sommes rendus, nous sommes passés à rien de l'évanouissement. Il s'agit probablement la zone la plus belle jamais créée par Bungie.

Le nom de l'endroit le décrit bien, un lieu de rêve directement inspiré de la fantasy comme Le Seigneur des Anneaux - mais avec de la magie cosmique et des aliens plutôt qu'un Anneau et des Hobbits. Simplement en se baladant, on perçoit la quantité de secrets qui nous attendent dans cette zone et, sans spoil, l'expérience est vraiment bonne. La campagne pourrait être plus longue, certes, et certains éléments seront révélés lors du Raid mais quelques missions supplémentaires n'affecteraient pas l'extension. En plus des missions d'histoire, quelques nouveaux Assauts sont disponibles dont le meilleur jamais créé par Bungie : "The Warden of Nothing". Un coup de génie pour remercier les anciens joueurs, nous remplissant de nostalgie tout en designant une aventure dans laquelle on a envie de s'investir du début à la fin. "C'est tellement cool !" fut répété plus d'une fois dans le chat vocal lors des 20 minutes passées sur cet assaut. Bon boulot Bungie.

Destiny 2