Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Hitman 2

Hitman 2

L'assassin furtif préféré de tous est de retour et les enjeux n'ont jamais été aussi élevés.

Facebook
TwitterReddit

47 est de retour, bien que cette fois-ci, c'est presque comme s'il n'était jamais parti. Hitman 2 est une suite directe de l'épisode Hitman, mais c'est aussi un deuxième chapitre, une continuation de l'aventure commencée en 2016. Le dernier opus de l'agent 47, la première depuis la scission de IO Interactive avec Square Enix et l'entrée sur scène de Warner Bros., s'adapte parfaitement au jeu d'origine. Dans un sens, il est complet, notamment avec une douzaine d'environnements bacs à sable (six de chaque jeu) et d'autres ressources et tâches qui tirent parti d'un vaste level-design.

Pour ceux qui ont déjà le jeu original, maintenant rassemblé dans un hub central avec le nouveau contenu, vous comprendrez que le jeu a été réaménagé. Hitman 2 a notamment de nouvelles mécaniques de furtivité, raffinés pour l'occasion. 47 peut désormais, par exemple, se déplacer dans les buissons sans être détecté par les autres. On notera également le retour de la malette (ce qui semble vraiment réjouir certaines personnes) ! Mais d'une manière générale, le jeu garde la même formule que nous connaissons bien, c'est littéralement une suite qui reprend les codes du premier opus, en s'adaptant par touches légères.

Quelque chose qui va améliorer l'immersion, et qui manquait totalement aux précédents jeux, c'est la présence d'accents dans les voix des pnj. Une faille qui a été largement corrigée cette fois-ci ! Même si l'on constate toujours autant de Britannique dans les rues, il y a beaucoup moins de décalage entre l'apparence d'une zone et les personnages qui la peuplent. Les habitants ont l'impression d'être chez eux et les différents monuments et espaces publics donnent plus d'authenticité.

Hitman 2
Hitman 2Hitman 2Hitman 2

Tous les changements ne sont pas pour le mieux cependant. Les cinématiques de la première version sont maintenant une série de tableaux vocaux. Le doublage est bon, et tous les personnages jouent comme il le faut. Mais cela reste un choix étrange dans la manière d'amener la narration, presque un pas en arrière. C'est pourquoi nous pensons que la décision a été prise en raison de problèmes budgétaires ou par manque de temps (ou peut-être un peu des deux). C'est un détail, mais qui donne une impression de hâte et d'urgence dans la réalisation du jeu.

Les missions en elles-mêmes sont généralement très satisfaisantes. Il n'y a pas beaucoup d'innovation au-delà de la nouvelle mécanique de furtivité, et encore une fois : le but du jeu est d'éliminer deux cibles dans chaque domaine. Comme toujours, la méthode la plus audacieuse sera le meilleur. Chacune des six missions a deux objectifs principaux, et il y a généralement beaucoup de liberté dans la manière de les accomplir. À ce propos, le mécanisme de base de la série qui vous demande de changer de costume pour accéder à de nouvelles zones revient également.

Hitman 2 brille encore une fois pour les manières absurdes de commettre un meurtre que le jeu propose. Vous remarquez un objet qui dénote dans l'environnement, et vous vous demandez immédiatement comment est-ce que vous pouvez l'utiliser pour abattre votre victime. Ces accessoires (à défaut d'un meilleur mot) sont généralement liés à des manières spécifiques de supprimer une cible. Vous pouvez explorer différents récits parallèles et exploiter les informations que vous trouvez de manière ingénieuse. Un esprit curieux est souvent récompensé par une tournure narrative macabre. Une bonne idée cette fois-ci est la recommandation des événements de récit auxquels vous devez vous attaquer pour obtenir ce qu'IOI considère comme une expérience complète. Ce conseil apparaît une fois que vous avez terminé une mission et vous invite à revenir pour voir les choses sous un angle différent. Niveau re-jouabilité : la barre est haute.

La première mission, qui sert également de tutoriel rapide, vous invite à arriver sur une plage la nuit afin d'infiltrer une maison de bord de mer isolée. Après quelques minutes d'explorations, les choses deviennent dangereuses et vous êtes rapidement dans l'action : vous glissant dans les ombres, cachant des corps, évitant le regard des caméras. C'était une ouverture cinématographique qui nous a permis de retrouver l'atmosphère de la licence. Une fois qu'il aura terminé à Hawke's Bay (Nouvelle-Zélande), 47 partira à destination de Miami, pour une mission sur le thème de la course, à laquelle nous avons participé lors des avant-premières. Et oui, nous portions un costume de flamant rose géant.

Santa Fortuna se présente comme l'une des plus grosses cartes bac à sable, avec trois cibles d'un Cartel colombien à abattre. La map a énormément de sections qui représentent des heures d'investigations et d'explorations pour découvrir toutes les possibilités que renferme cette mission. Nous nous sommes ensuite rendus aux États-Unis, cette fois-ci à Whittleton Creek, un décor qui nous rappelle un peu les banlieues de Blood Money. Ensuite, nous avons conclu la journée sur l'île de Sgàil, ravagée par une tempête, dans le cadre d'une mission qui avait pour toile de fond un rassemblement super-exclusif d'élites potentielles.

Hitman 2
Hitman 2
Hitman 2
Hitman 2
Hitman 2