Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Spider-Man

Spider-Man : La Ville qui ne dort jamais

Facebook
TwitterReddit

Nous ne sommes pas les seuls à penser que Spider-Man a été l'un des meilleurs jeux de l'année 2018 et nous étions impatients de découvrir son inévitable suite. Heureusement, nous n'avons pas eu à attendre longtemps, car le premier des trois épisodes de l'extension La Ville qui ne dort jamais est arrivé à peine six semaines après la sortie initiale. Les deux autres chapitres ayant été distillés avec un mois d'écart.

Une nouvelle fois, nous nous sommes demandé si le contenu téléchargeable (publié aussi rapidement après le lancement initial du jeu) était un réel ajout ou juste quelque chose qui aurait pu accompagner l'histoire originale : ici, la réponse est entre les deux.

Spider-ManSpider-Man

Après environ douze heures in-game, il ne fait aucun doute que le meilleur aspect de La Ville qui ne dort jamais reste son histoire. Faire la connaissance de Felicia Hardy, alias Black Cat ou le Chat noir en français, et en apprendre davantage sur elle est un régal. De plus, disons que sa relation "compliquée" avec Peter est sans aucun doute l'un des points les plus marquants de cette histoire en trois parties. Leurs plaisanteries et leurs traits d'humour dans lesquels ils flirtent sont un excellent moyen de mettre en avant le scénario des comics, et les personnalités des personnages.

Pouvoir combiner le drame et l'humour est un art que peu de développeurs maîtrisent, mais Insomniac nous prouve en être capable. Notamment avec la rencontre d'Hammerhead et de Silver Sable. Ils n'ont peut-être pas assez de présence pour être aussi intéressant que Mister Negative, mais juste assez pour que leurs motivations et celles des autres personnages soient développées. Certains des meilleurs arcs du scénario fonctionnent également comme des énigmes pures pour l'avenir du jeu, et ont accru notre désir de voir plus de Spider-Man dans le futur (notamment lorsque la scène des crédits et des post-crédits s'est terminée). Sachez simplement que vous devrez malheureusement endurer beaucoup de déjà-vu dans le gameplay, avant d'y arriver.

Spider-Man

Ne vous attendez pas à de nouveaux mécanismes, de nouvelles activités ou des changements majeurs. Outre les missions du scénario et les missions secondaires, la majeure partie de l'extension consiste en une simple reproduction de choses que vous avez déjà vue dans le jeu de base. Chaque épisode présente un nouveau type d'ennemi, trois nouvelles combinaisons sans capacités spéciales, des défis semblables à ceux que vous connaissez et quelques ajustements très mineurs dans différents crimes. Comme indiqué précédemment, nous nous sommes vraiment amusés avec ces activités secondaires dans le jeu de base, mais ils commencent à devenir vraiment répétitifs. Les voir copiés et collés dans l'extension la rend donc beaucoup moins attrayante.

Certaines choses sont familières, mais certains nouveaux détails sont agréables à découvrir. Les nouveaux ennemis forcent parfois un changement dans votre style de jeu. Les gros méchants munis de mini-gun rendent l'esquive des tirs beaucoup plus difficile. Les crétins dotés de jet-packs et de boucliers électrifiés laissant une traînée de feu dommageable sur le champ de bataille et les grenades générant une sphère d'électricité vous feront réfléchir à deux fois avant de décoller. Ces nouveaux dangers ne sont pas vraiment révolutionnaires, mais ils offrent juste assez de différence pour que le combat reste engageant et frais tout le long de l'extension. Ce qui nous a fait avancer, c'est principalement l'histoire, les personnages et les incroyables pièces maîtresses réparties dans les différentes missions.

Spider-Man

Comme pour le reste de l'extension, les missions et les nouveaux éléments s'accueillent bien avant d'atteindre leur summum dans le dernier épisode. Il est donc intéressant de continuer. Silver Lining ne ressemble pas beaucoup plus à Silver Sable. Il vous guidera également à travers certaines des séquences les plus mémorables du jeu, jusqu'à un puissant combat contre un boss (étonnamment facile à vaincre) suivi de mises à jour rapides sur d'autres personnages qui jettent clairement les bases d'une suite à prévoir.

Pour le dire simplement : Spider-Man, fait tout ce qu'une araignée peut faire. Ni plus ni moins. La Ville qui ne dort jamais vaut vraiment la peine pour ceux qui aiment l'histoire et le gameplay d'origine et qui en veulent plus. Spider-Man reste tout aussi sympathique qu'avant, tout en braquant les projecteurs sur Black Cat, Silver Sable et les amis de Peter Parker. Certains points restent en suspens, ce qui rend l'attente de la suite beaucoup plus difficile. Le seul problème, c'est que nous espérions quelque chose de nouveau et de frais, et ces moments sont rares dans ces épisodes. Vous pouvez comparer cela à regarder l'un des films Marvel. Néanmoins, nous sommes convaincus que ce retour à Manhattan sera amplement suffisant pour satisfaire la plupart de vos attentes.

07 Gamereactor France
7 / 10
+
L'histoire passionnante, Black Cat, Nouveaux types d'ennemis, Plus de ce que nous avons aimé dans le jeu de base.
-
Pas de nouvelles capacités ou mécanismes, activités secondaires répétitives, pas grand chose de nouveau en termes de gameplay.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor