Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
The Dark Pictures: House of Ashes

The Dark Pictures: House of Ashes

Quelles horreurs vous attendent dans les montagnes irakiennes ?

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

House of Ashes est le troisième opus de l'anthologie The Dark Pictures, signée Supermassive Games. La formule reste plus ou moins la même. On y suit un groupe de personnages se retrouvant dans une situation horrifique, et c'est au joueur de décider s'ils survivront tous à leurs épreuves respectives. Une formule déjà testée par les deux itérations précédentes, et déjà avant cela par le très réussi Until Dawn.

Mais House of Ashes a quand même ses spécificités. Même si l'aspect horrifique est toujours présent. En effet, on s'approche ici davantage d'Alien vs Predator que du premier Alien...

The Dark Pictures: House of Ashes

Le jeu se déroule pendant la seconde guerre du Golfe de 2003. Vous suivez une escouade de marines menées par le récemment promu Colonel Eric King. La première mission consiste à trouver les silos nucléaires cachées de Saddam Hussein, mais les choses dégénèrent rapidement et l'équipe finie piégée dans un vieux temple sous les montagnes irakiennes. L'objectif est de s'échapper et de survivre aux horreurs qui s'y terrent en perdant le moins d'hommes possibles.

Ceci est une annonce:

Les premières scènes permettent d'introduire le casting :


  • Rachel King, femme de Eric, est la meneuse de l'équipe (incarnée par Ashley Tisdale).

  • Jason est un soldat plus stéréotypé, plein de préjudices et de toxicité masculine

  • Nick est romantique et sensible. Il entretient une liaison avec Rachel

  • Et enfin mon préféré, le soldat irakien Salim. Le panel de personnage est certes moins varié que les opus précédents mais chacun a son caractère et son identité, ainsi que des secrets que vous découvrirez au fil de l'aventure.

The Dark Pictures: House of Ashes

Comme prévu, House of Ashes déborde de l'énergie "Ourah !" typique des marines et, même si le cadre est très différent des autres prodcutions de Supermassive, il devient rapidement un jeu d'action-horreur que la survie-horreur classique à laquelle le studio nous avait habitué, (d'où ma référence initiale à Alien vs Predator contre Alien !).

Ceci est une annonce:

Les environnements semblent par ailleurs pas mal inspirés du premier, à savoir un ancien temple sous-terrain rempli de soldats. Pour résumer, ne vous attendez pas forcément à l'ambiance habituelle, le silence et les grincements sont remplacés par des tirs et des explosions et aussi, malheureusement, par de la misogynie "militaire" et un peu trop de blagues sur les mamans...

On apprendra cependant à apprécier les personnages principaux, notamment grâce au fait que c'est vous qui décidez par exemple si Eric sera un chef arrogant ou un leader et mari romantique. Cependant, ces choix auront des conséquences ; Un pas de travers et l'un de vos protégés pourrait perdre la vie.

The Dark Pictures: House of Ashes

Le gameplay est principalement constitué par des cinématiques et des QTE couplés à quelques phases d'exploration. Si les QTE ne sont jamais aussi exigeants que ceux de Quantic Dremas par exemple, ils suffisent à vous garder attentifs à cause de la menace de perdre vos personnages. Il m'est arrivé de tuer l'un deux en ratant un seul bouton. Pas à cause de mes décisions, mais bien parce que j'ai pressé X trop rapidement dans une situation intense. Frustrant.

La saga The Dark Pictures peut être appréciée à plusieurs. House of Ashes dispose une nouvelle fois du mode "movie night" qui permet à des personnes différentes d'incarner chaque personnage. Cette décision est sûrement la raison pour laquelle le gameplay est plus simpliste et même si un joueur aguerri ne devrait pas avoir de problème, les situations en elles-mêmes restent intenses. La vraie difficulté n'est pas le gameplay mais les choix de dialogues.

The Dark Pictures: House of Ashes

Heureusement, House of Ashes possède un système unique pour aider ses joueurs à prendre la bonne décision : les Prémonitions. Cependant, si vous avez déjà joué à un jeu Supermassive, vous n'y verrez rien de nouveau. Les Prémonitions servent à montrer les conséquences éventuelles d'une décision, montrant la plupart du temps les morts de vos personnages. Elles permettent d'agir pour naviguer entre les décès et les confrontations houleuses. J'ai toujours apprécié cette mécanique, puisque les situations montrées sont toujours sorties de leur contexte, et elles peuvent sauver des vies si vous y êtes attentifs.

The Dark Pictures: House of Ashes

Graphiquement le rendu du jeu est inégal, parfois sublime et d'autres fois pas assez peaufiné. Les performances des acteurs sont excellentes mais les animations faciales pêchent souvent. Un plan est digne d'un film et le suivant semble sortir tout droit d'un jeu PlayStation 3. Le même souci s'applique aux environnements qui passent du sublime au polygonal...

Malgré les problèmes techniques, j'ai peine à dire que le plus grand défaut de House of Ashes réside dans son cadre. J'adore le temple sous terrain et la toile de fond qu'est le conflit Irakien, mais l'ambiance film d'action fait beaucoup d'ombre à l'horreur. Les monstres sont révélés trop vite et l'accent est mis sur la survie plutôt que sur la peur. Les ennemis sont aussi trop "physiques" et manquent d'une composante psychologique - qui est normalement quasiment nécessaire pour un jeu d'horreur. Enfin, la plupart des situations se résolvent à coup de fusil automatique ou de C4, ce qui manque un peu d'élégance.

House of Ashes m'a tout de même beaucoup diverti, même si il ne s'agissait pas du loisir que j'attendais. Si vous attendez une autre histoire horrifique, je vous recommanderai de passer votre chemin. Mais si vous êtes fan d'Alien (le second, pas le premier, hein !), vous serez sûrement plus réceptif à ce titre rempli de moments intenses, de décisions complexes et de QTE mortels...

The Dark Pictures: House of Ashes
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Des situations intenses, un casting intéressant, le cadre d'un bon film d'action...
-
Trop axé sur l'action pour un jeu d'horreur, les animations faciles parfois trop rigides, le gameplay parfois maladroit, les monstres peu effrayants, manque d'un aspect psychologique...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant